Une volontaire de Châteauroux au Mont-Saint-Michel pour les droits des enfants

Une centaine d'invités de 25 pays différents sont en France pour le forum "Child Rights in Action" / © F3 / DM
Une centaine d'invités de 25 pays différents sont en France pour le forum "Child Rights in Action" / © F3 / DM

Plus d'une centaine de personnes se sont réunies le 31 juillet au Mont-Saint-Michel lors d'une action en faveur des droits des enfants. Parmi elles, Lucie, chargée de projet en service civique, a fait la route depuis Châteauroux.

Par Didier Morel, Bertrand Mallen

"Quand j'ai vu l'annonce, j'ai tout de suite postulé". Lucie Alapetite a 24 ans. Après des études de droit, cette Castelroussine cherchait un service civique pour une première expérience professionnelle. C'est de cette manière qu'elle a fini par être recrutée par l'association Initiatives et Changement. Pour le 30e anniversaire de la Convention des droits des enfants, la fondation organise une semaine d'action au Mont-Saint-Michel, avec pour invités d'honneur des enfants qui ont eux-même pris en main le combat pour leurs droits.
 

Jeunesses militantes

Parmi ces invités de marque, on retrouve des enfants qui, comme la Suédoise Greta Thunberg, n'attendent pas que les adultes se mobilisent à leur place. Du haut de ses 10 ans, Christopher Evans a mené une campagne pour lever des fonds afin de venir en aide aux familles défavorisées d'Haïti. A 15 et 16 ans, Soleil Doering et Nichole Ruiz luttent quant à elles contre le port d'armes aux États-Unis, où des enfants sont régulièrement victimes de fusillades. Présents en France pendant une semaine, une centaine d'enfants, d'ados et d'adultes de 25 nationalités différentes ont animé le forum Child Rights in Action.
 


"Toute l'équipe m'avait dit que c'était vraiment quelque chose de spécial, une aventure", poursuit Lucie. "C'est tellement d'idées différentes, de cultures, c'est tellement un lieu de partage que c'est impressionnant, oui." Point d'orgue du forum, cette journée d'action au Mont-Saint-Michel devait marquer l'esprit des 20 000 visiteurs quotidien du site, avec notamment des lâchers de colombes et de lanternes. "Le Mont-Saint-Michel est un lieu symbolique, j'espère que ça va inspirer les gens à réaliser ce genre d'action plus souvent et montrer que c'est réalisable."
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus