Châteauroux : le collège Beaulieu en grève après l'expulsion d'une famille albanaise

Publié le Mis à jour le
Écrit par Ch.L
Châteauroux (Indre) : le collège Beaulieu en grève après l'expulsion d'une famille albanaise - 10 septembre 2019 -
Châteauroux (Indre) : le collège Beaulieu en grève après l'expulsion d'une famille albanaise - 10 septembre 2019 - © F3

La mobilisation était très forte ce matin devant le collège Beaulieu. Elèves, enseignants, parents d'élèves ont voulu manifester leur indignation après l'arrestation d'une famille albanaise qui résidait depuis deux ans à Châteauroux.  

La famille albanaise a été arrêtée le 9 septembre avec une obligation de quitter le territoire. Leurs trois enfants étaient scolarisés à Châteauroux. Le plus jeune, Enver, 14 ans, était très apprécié au Collège Beaulieu.   "C'est très choquant. Enver suivait une scolarité tout à fait normale, il communiquait, il prenait la parole. [...] Il travaillait à l'école ", témoigne l'un des professeurs sur France Bleu Berry.  

Après un rassemblement lundi devant la préfecture de l'Indre, c'est l'ensemble du collège Beaulieu qui s'est retrouvé paralysé ce mardi. Les enseignants n'ont pas assuré les cours  pour soutenir l'action des élèves et des parents d'élèves qui réclament le retour d'Enver et de sa famille.  

"Nous souhaitons que leur situation soit reconsidérée par la préfecture. Ils étaient parfaitement intégrés à Châteauroux. Si cette mère de famille a choisi de quitter l'Albanie avec ses trois enfants, c'est qu'elle se sentait réellement en danger." explique Nathalie Laurent, employée du centre socio-culturel Beaulieu de Châteauroux. 

Enver et sa famille se trouverait actuellement au centre de rétention administrative de l'aéroport Paris-Charles-de-Gaulle.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.