Disparition inquiétante: deux adolescents de Châteauroux ne sont pas rentrés chez eux depuis une semaine

Il y a des fugues et il y a des disparitions inquiétantes. Aujourd'hui, l’absence depuis 8 jours d’Illyria, 13 ans et de Nadji, 14 ans, passe dans la catégorie des disparitions inquiétantes.
 

Nadji 14 ans à gauche et Illyria, 13 ans à droite, ont disparus depuis le lundi 29 juin 2020
Nadji 14 ans à gauche et Illyria, 13 ans à droite, ont disparus depuis le lundi 29 juin 2020
Les deux adolescents ne donnent plus de nouvelles depuis lundi 29 juin. Illyria, 13 ans n'est pas rentrée du collègue après les cours. Nadji, collégien lui aussi mais dans un autre établissement, n'a pas revu ses parents non plus.
Depuis, leurs familles ne cessent d'arpenter les rues de Chateauroux à la recherche des enfants. La mère d'Illyria s'est même rendue à Poitiers et dans d'autres villes où sa fille aurait été aperçue... en vain.

Deux adolescants disparus

Leur disparition est signalée depuis plusieurs jours déjà au comissariat, mais les familles sont sans aucune nouvelle depuis 8 jours. 

L'inquiétude est trop grande pour ne rien faire et attendre. La famille et les proches d'Illyria prennent en main les recherches. 550 affiches sont imprimées et placardées dans toute la ville et celles des alentours. "Je suis perdue, désemparée mais je ne lacherai rien, je n'abandonnerai jamais. Tant que je tiendrai encore debout, je chercherai ma fille". Car, sans grande surprise, Cindy ne dort plus depuis la disparition. 
 

Le jour de la disparition

Lundi 29 mai, Illyria, de retour au collège depuis peu, rentre déjeuner à la maison. Nouvelle habitude depuis le déconfinement. Elle mange avec son frère et sa soeur, comme si de rien n'était. "Ni l'un ni l'autre ne l'a trouvé triste, bizarre ou anxieuse. Tout paraissait normal" explique sa maman. "Et puis à 13h20, elle me dit "bisou Maman, à ce soir, je t'aime-". Elle part avec son sac de cours, son sac de sport mais sans son téléphone portable, car elle est punie. "Si elle avait voulu le prendre, elle aurait pu, il était sur mon bureau alors que je faisais des travaux dans l'appartement. Une enfant qui part en fugue prend son téléphone non ?"

Dans le téléphone en question, la maman de la jeune fille découvre des échanges entre les deux ados, qui l'inquiète d'autant plus aujourd'hui. "Y von pas nous retrouver", écrivait le jeune garçon. "C pa une bonne idée encore, évite" répondait l'adolescente. 

Alors que s'est-il passé ? Illyria a-t-elle fugué sur un coup de tête ? Avait-elle rendez vous avec Nadji ? Les deux mineurs sont-ils ensemble aujourd'hui ? Autant de questions qui restent sans réponse pour le moment. 

"Ce dont je suis sûre, c'est que ma fille n'était pas du genre à trainer dehors. Une enfant de 13 ans n'a d'ailleurs rien à faire dehors. Si elle est sortie déjeuner 3 ou 4 fois avec ses copines dans sa vie, c'est le maximum. Je me dis qu'elle est peut-être emprisonnée aujourd'hui car si elle avait le choix, elle serait rentrée à la maison".

La rencontre

Les deux mineurs se sont rencontrés en décembre dernier, au centre aéré. Depuis, ils ne cessent de s'écrire et entretiennent une relation. De quelle sorte ? La maman d'Illyria ne sait pas mais constate que sur les 863 photos du téléphone de sa fille, plus de la moitié sont de Nadji.

Le jour de leur disparition, Illyria portait une veste en jean, un pantalon slim noir, des baskets en velours noires avec le logo nike blanc, un sac à dos bleu avec des traits beiges et gris et un sac de sport adidas violet. Nadji, lui, avait une veste de jogging adidas du club de Judo de Chateauroux "A.J Châteauroux" (cf photo). 



 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
disparition faits divers
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter