Le miracle écologique des pompiers de l'Indre qui transforment leurs tenues usagées en un matériel isolant

© Pompiers de l'Indre
© Pompiers de l'Indre

L'innovation technologique présentée par les sapeurs-pompiers de l'Indre a déjà reçu une récompense : le prix des collectivités territoriales au Trophée de l'avenir d'Europe 1, décerné le 11 février. 

Par Camille Belsoeur

C'est une idée qui a germé dans un terrreau fertile. Au sein du Service d'incendie et de secours de l'Indre, plusieurs pompiers ont confronté leurs connaissances pour transformer les tonnes de déchets que représentaient les tenues usagées des soldats du feu en un matériel isolant issu du recyclage. "Le commandant Malassigné a une formation d'ingénieur et j'ai moi-même une maîtrise de chimie", raconte le colonel David Sarrazin.
 

Le constat était simple : un sapeur-pompier va changer en moyenne une fois par an de tenue. Ce qui représente environ 240 000 combinaisons jetées par an, soit 350 à 500 tonnes de déchets qui étaient enfouis sous terre.

"Il y a pourtant une vraie utilisation à en refaire grâce au côté magique de l'aramide, une fibre très isolante qui offre une possibilité de réemploi. Le nouveau produit isolant peut même être réutilisé à vie", explique le colonel David Sarrazin. 

L'innovation des pompiers berrichons


De nombreux débouchés industriels

L'innovation technologique présentée par les sapeurs-pompiers de l'Indre a déjà reçu une récompense : le prix des collectivités territoriales au Trophée de l'avenir d'Europe 1, décerné le 11 février.

"Il y a plusieurs débouchés industriels possibles avec le matériel isolant obtenu par le recyclage des tenues. Il peut par exemple servir de bouclier thermique, résistant jusqu'à 3000 degrés, où d'isolant dans le secteur du bâtiment", dit le colonel David Sarrazin. 

L'isolation de plusieurs casernes de pompiers de la région a d'ailleurs déjà été réalisée grâce à cette matière recyclée, comme au centre de Déols à proximité de Châteauroux. "On est déjà dans l'emploi et la déclinaison de ce matériau. On se pose maintenant la question de savoir s'il faut déposer un brevet ou non", conclut le colonel David Sarrazin. 

Le prix du Trophée de l'avenir, remis en main propre au commandant Malassigné et au colonel Lahoussoy par l'ancien président François Hollande, représente en tout cas un sérieux accélérateur de particules -ou plutôt de fibres d'aramide- pour l'innovation technologique mise au point par les pompiers de l'Indre.  
 

Sur le même sujet

Les + Lus