Chambord: les commerces dans le giron de l'Etat?

Le conseil d'Etat préconise de faire tomber l'ensemble du domaine de Chambord dans le domaine public.

Par Ch.Launay

Si la décision était entérinée par le gouvernement, cela signifierait pour les trois commerces de restauration installés sur la place Saint Louis la perte de leur fonds de commerce. Les restaurateurs sont furieux et réclament des compensations.


Dans un article de la Nouvelle République, Serge Vignal, commerçant depuis 1975 à Chambord, ne cache pas son amertume : "On a acheté notre installation au prix fort car la situation est exceptionnelle, on le reconnaît bien. Et là, on nous demande de travailler en reversant un pourcentage de notre chiffre d'affaires au domaine sans plus rien posséder".

Pour Jean d'Haussonville, directeur du Domaine de Chambord, il est légitime de trouver des solutions pour augmenter les ressources du Domaine. "L'Etat nous demande de faire mieux avec moins. Ce que nous ne percevons pas des commerçants, c'est le contribuable qui le paie".
 

Un médiateur doit être nommé fin octobre, date à laquelle se réunira le conseil d'administration du Domaine. 
 

Sur le même sujet

Les + Lus