Doux: un repreneur in extrémis pour Blancafort

Par Ch.L avec AFP

Une offre a été déposée pour reprendre l'abattoir de Blancafort dans le Cher par Glon Sanders et Duc dans le cadre de la liquidation judiciaire du pôle frais du groupe Doux, a-t-on appris dimanche auprès du syndicat Force Ouvrière (FO).



Alors que les sites d'abattage de Boynes, d'Amilly dans le Loiret et de Clémont (Cher) avaient recu des offres de reprise partielle, le site de Blancafort ne semblait intéresser aucun repreneur. Les 244 salariés ont dû apprécier la bonne nouvelle hier soir bien que le plan de sauvegarde du site ne prévoit la sauvegarde que de 130 emplois.



Une semaine cruciale
Les 1.700 salariés du pôle frais du géant volailler Doux, en faillite, s'apprêtent à vivre une semaine cruciale pour leur avenir, alors que le tribunal de commerce de Quimper doit examiner mercredi les offres de reprise partielles.


Un jugement est attendu pour vendredi, ou au plus tard lundi 10 septembre, date

d'expiration de la poursuite d'activité fixée lors de la liquidation du pôle frais le 1er août.

Sur le même sujet

Les + Lus