Groupe Doux: les sites de la région seront fixés lundi

Le tribunal de commerce de Quimper se prononce aujourd'hui sur les offres de reprise partielle du pôle frais du groupe.

Par Ch.L avec AFP

Le tribunal rendra son jugement à 15h00, le jour même où expire le délai accordé pour la poursuite d'activité du pôle frais du groupe fixé lors de sa liquidation le 1er août.

En région Centre, les sites de Boynes, d'Amilly dans le Loiret, de Blancafort et de Clémont dans le Cher ont reçu des offres de reprise partielle de la part des groupes Glon Sanders et Duc.  Elles pourraient permettre de préserver à Blancafort 130 emplois sur 244 et à Boynes 92 sur 172. 

Tandis que les organisations syndicales n'attendent "plus rien", selon elles, de la justice quimpéroise --elles souhaitaient une reprise globale de tous les sites du pôle, puis ont appelé au dessaisissement du tribunal de commerce au profit d'une juridiction professionnelle --, le comité d'entreprise (CE) du site de Châteaulin (Finistère), entend désormais rechercher les responsabilités. Il a saisi vendredi le procureur de la République de Quimper afin de l'alerter sur d'éventuelles "fautes de gestion graves" de la direction de Doux, selon l'avocat mandaté par le CE du site qui héberge le siège du groupe.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus