Il poignarde mais n'est pas responsable

Un projectionniste d'Orléans qui avait blessé un spectateur de neuf coups de couteau, a été déclaré "irresponsable".

Par YLB/AFP

Le projectionniste qui avait poignardé un spectateur dans un cinéma d'Orléans en 2009, sans motif apparent, a été déclaré "pénalement irresponsable" vendredi par la cour d'appel d'Orléans, échappant ainsi à un procès aux assises.


L'auteur des coups de couteau, âgé de 36 ans et qui était placé sous contrôle judiciaire, est désormais libre. La chambre de l'instruction de la cour d'appel d'Orléans lui a toutefois interdit d'entrer en relation avec la victime et de porter une arme pendant 20 ans.

Le 15 décembre 2009, ce projectionniste d'un complexe de cinémas Pathé d'Orléans avait frappé de neuf coups de couteau à la tête, au cou et à l'épaule, sans raison apparente, l'unique spectateur d'une séance nocturne alors qu'il sortait des toilettes.

La victime, un ancien gendarme de 46 ans à la carrure imposante, avait été hospitalisée dans un état grave. Ses blessures lui avaient valu 32 points de suture.

Les expertises psychiatriques avaient toutes conclu à l'abolition totale du discernement du projectionniste au moment des faits. Lors de l'audience devant la cour d'appel mercredi, l'un des experts a évoqué "un épisode de bouffée délirante aiguë".

L'auteur des coups de couteau a expliqué mercredi qu'il était "dans un délire de persécution, de paranoïa". "J'ai du mal à comprendre comment j'ai pu en arriver là", a-t-il déclaré aux juges.


Les experts estiment que le projectionniste ne présente aujourd'hui plus aucun trouble psychique et qu'un internement ne s'impose pas.

Sur le même sujet

Les + Lus