• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

L'enquête au Centre mercredi 14 décembre à 22h50

Le magazine de la rédaction de France 3 Centre.
Mercredi 14 décembre dès 22h50.

Par Anne Lepais

video title

video title

Enquête "les nouvelles pauvretés"

On les appelle « les nouveaux pauvres ». Ils ont un emploi ou une retraite qui ne leur permet pas de vivre normalement. Alors ils font appel aux épiceries sociales ou aux associations caritatives. Trois portraits de ces travailleurs de l'ombre.

Pour le troisième numéro de "L'enquête au Centre" Yvan Avril et Jocelyne Thuet aborderont, à la veille du lancement de la campagne des "restos du coeur"  le thème de la précarité


Ils recevront Olivier Aguer, responsable INSEE (Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques) de la Région Centre depuis l'entrepôt des Emmaüs à Orléans ainsi que Michel Clerck, président d'Emmaüs Loiret.

Aux restos du coeur de Joué-lès-Tours, Hervé Novelli Député UMP d'Indre-et-Loire ainsi que Marisol Touraine Député PS et présidente du Conseil Général d'Indre-et-Loire répondront à nos questions.


- "Les Destins précaires" une enquête
 
de Corinne Bian Rosa et Sylvain Hadelin

Ils ont un emploi ou une retraite qui ne leur permet pas de vivre normalement. Alors ils font appel aux épiceries sociales ou aux associations caritatives. En région Centre, l’INSEE a recensé officiellement plus de 70 000 travailleurs pauvres, un chiffre en constante augmentation. Mais qui sont réellement ces oubliés de la croissance ? Corinne et Syvlain ont suivi Marie Anne, 62 ans, retraitée qui vit avec moins de sept euros par jour dans un quartier difficile d’Orléans, Olivier, 42 ans, salarié à temps partiel dans un supermarché du Cher avec deux enfants à charge et enfin Angélique ,35 ans, femme de ménage pour une société HLM qui perçoit un salaire de 240 euros par mois pour 24 heures de travail.

Trois parcours de vie, ou plutôt de survie pour ces travailleurs de l’ombre.

> voir vidéo à gauche


- La religion du vitrail à Chartres

Né au moyen-âge, le vitrail a élu la ville de Chartres pour capitale. Sa lumière colorée inonde les églises et surtout la cathédrale, véritable joyau de l’architecture gothique.

Le vitrail est un art qui a su traverser les siècles et reste très vivant aujourd'hui. Grâce d'une part à la toute nouvelle école internationale du vitrail. Grâce aussi, à de nombreux ateliers qui restaurent des pièces anciennes et font œuvre de création pour des édifices publics ou des demeures particulières. Et grâce enfin,  aux artistes contemporains qui utilisent le vitrail comme mode d’expression. Un reportage de Myriam Métaoui et Pascal Franco

> voir vidéo à gauche


- Sologne, chasse gardée.

La Sologne, terre de gibier, de chasses, mais aussi chasse gardée de quelques grands propriétaires terriens. Une colonisation qui s'est faite pour une raison essentielle : la chasse. Les domaines appartiennent aujourd'hui pour l'essentiel à des propriétaires parisiens. Ils viennent rarement dans la région, mais à chaque fois ils dépensent beaucoup d'argent pour leur passion. Xavier Naizet et Pierre-Dominique Lepais ont suivi l'un d'entre eux au cours d'une partie de chasse aves ses amis à La Ferté-St-Aubin dans la Loiret.

Sur le même sujet

"BatOloire" : le transport atypique de l'été à Orléans

Les + Lus