• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

La molécule a bien été brevetée comme coupe-faim

Servier avait jusqu'à présent toujours démenti avoir mis le médicament sur le marché comme coupe-faim

Par Ch.L avec AFP

Selon le Canard Enchaîné qui sort mercredi, le laboratoire Servier savait que le Mediator était un coupe-faim puisqu'il l'avait présenté comme tel lorsqu'il avait fait breveter la molécule benfluorex dans plusieurs pays,




" L'effet coupe-faim arrive bel et bien en tête de tous les bénéfices attribuée à cette merveilleuse trouvaille, qui, exception faite de cors aux pieds, soigne à peu près tout ", écrit le journal satirqiue. 

Le laboratoire a toujours démenti avoir mis le médicament sur le marché comme coupe-faim. Le Mediator a pourtant largement été prescrit comme tel par les médecins. Cinq millions de personnes ont pris du Mediator de 1976 à 2009, année d'interdiction du médicament soupçonné d'avoir provoqué de graves lésions cardiaques chez des milliers de patients.

L'affaire du Médiator devant la justice
Le patron des laboratoires Servier, Jacques Servier, est de nouveau convoqué par le juge d'instruction le 9 novembre dans le cadre de l'enquête sur le Mediator, selon son avocat Hervé Témime. Il a été mis en examen, ainsi que cinq sociétés du groupe, notamment pour tromperie et escroquerie.

A lire aussi

Sur le même sujet

Bourges : l'hyper centre-ville limité à 20 km/h

Les + Lus