• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

La mort d'un émeu provoque l'émoi

A Contres au sud de Blois, les habitants sont sous le choc après le massacre de leur mascotte

Par Ch.Launay et B. Bruère

Dans la nuit de jeudi à vendredi dernier, un groupe d'individus a procédé à une virée nocturne à Contres (Loir-et-Cher). En plus des cambriolages et des dégradations de voitures, les malfaiteurs s'en sont pris à un élevage de poules qu'ils ont sauvagement exterminés en leur arrachant la tête.   


Parmi la vingtaine de gallinacées, se trouvait un émeu domestique. L'oiseau de près de 50 kilos a été retrouvé par les pompiers, jeté à quelques mètres de la maison. Il a eu, lui aussi, la tête arrachée.

Cloclo, comme l'avait prénommé son maitre, était devenu  la mascotte de Contres. Mais Le plus affecté par cet acte barbare, c'est André bien sûr. Le propriétaire de l'élevage cohabitait avec l'émeu depuis 10 ans. Il vient de perdre un fidèle animal de compagnie. 
 
Les six personnes interpellées auraient agi sous l'emprise de l'alcool.

voir le reportage dans le JT de 19h sur pluzz.fr

Sur le même sujet

"BatOloire" : le transport atypique de l'été à Orléans

Les + Lus