Le procès du Mediator reporté

Le procès du Médiator a été reporté pour une question de procédure.

Par Ch.L

Le tribunal correctionnel de Nanterre a reporté lundi le premier procès pénal du Mediator, un médicament accusé d'avoir causé au moins 500 morts, après avoir accepté de transmettre à la Cour de cassation une question prioritaire de constitutionnalité.


La date d'une reprise de ce procès pourrait être fixée lors d'une audience de procédure prévue le 14 décembre.

La présidente de la 15e chambre du tribunal Isabelle Prévost-Desprez a jugé "sérieuse" la question de droit soulevée par la défense des Laboratoires Servier qui contestent la possibilité de les juger, ainsi que leur fondateur Jacques Servier, à Nanterre alors qu'ils sont parallèlement mis en examen pour les mêmes faits de Tromperie aggravée à Paris.

 
Le Mediator, largement détourné comme coupe-faim durant sa commercialisation de 1975 à 2009, est soupçonné d'avoir causé au moins 500 morts en 30 ans, voire 1.000 à 2.000 selon d'autres estimations. 

Cinq millions de personnes en ont consommé. L'annonce de ces chiffres par l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé en novembre 2010 avait créé une onde de choc dans le système français du médicament, conduisant au vote en décembre 2010 d'une réforme renforçant le contrôle des produits de santé. 

Sur le même sujet

Les + Lus