Sénatoriales 2011, c'est parti !

La campagne a démarré bien avant l'été mais depuis le 5 septembre, le dépôt des candidatures en préfecture est ouvert.

Par Xavier Naizet

video title

Elections sénatoriales : dépôt des candidatures

Le 16 septembre, c'est la date limite des candidatures pour les élections sénatoriales qui auront lieu le 25 septembre prochain. Dans la région, trois départements sont concernés, le Loiret, l'Indre et Loire et le Loir et Cher. le 16 septembre date limite des candidatures pour les élections sénator

Oui, la campagne a bien démarré même si l’électeur de base - celui qui sera très sollicité en 2012 - ne s’en est pas forcément aperçu puisqu’il n’est pas directement concerné.

Le corps électoral des sénatoriales ne comprend en effet que les « grands électeurs », c’est-à-dire les députés, conseillers régionaux, conseillers généraux et des représentants des conseils municipaux.


Nouveauté 2011, le scrutin de listes à la proportionnelle est remplacé par un scrutin majoritaire à deux tours, ce qui devrait avoir pour effet de renforcer plus encore le poids des partis de gouvernement.

A l’issue du vote organisé le 25 septembre, le Sénat sera renouvelé quasiment de moitié soit 170 sièges sur 348.

Si la gauche en gagne 22, elle pourrait, pour la première fois dans la Ve République, obtenir la majorité.

En Région Centre

En Région Centre, le renouvellement concernera trois départements : le Loiret et l’Indre-et-Loire (où 3 sièges seront à pourvoir) et le Loir-et-Cher (2 sièges).

Compte tenu du résultat des précédentes élections locales, le rapport de force semble favorable à la droite dans le Loiret qui détient déjà 2 sièges sur 3.

A l’inverse, on peut s’attendre à une poussée de la gauche (déjà majoritaire avec deux sièges sur 3) en Indre-et-Loire.

En Loir-et-Cher, le PS qui a enregistré de nombreux succès lors des dernières élections municipales, a choisi de ne présenter qu’un candidat (au lieu de deux possibles) : le maire de Romorantin-Lanthenay Jeanny Lorgeoux.

Il aura face à lui deux centristes : la sortante Jacqueline Gourault (Modem) et le déjà ministre et président du conseil général (Nouveau Centre) Maurice Leroy.

Sachant leurs chances de victoires limitées, les autres partis réservent l’essentiel de leurs forces pour 2012. Europe-Ecologie-Les-Verts ne présentera pour la région qu’un seul candidat (en Loir-et-Cher) et le Front National n’aura qu’un candidat dans chacun de ces 3 départements.

Sur le même sujet

Florian Truchot, vise le plus haut niveau international en natation

Près de chez vous

Les + Lus