Stress tests concluants à Chinon pour EDF

La centrale nucléaire de Chinon en Indre-et-Loire a subi des tests qui témoignent d'un "niveau de sécurité satisfaisant"

Par Ch.Launay

video title

Stress test à la centrale nucléaire de Chinon (37)

La centrale nucléaire de Chinon en Indre-et-Loire a subi des tests qui témoignent d'un "niveau de sécurité satisfaisant". Des améliorations vont cependant être apportés en matière de sécurité face à d'éventuels risques d'inondations.

video title

Centrale de Chinon (37: interview de Thierry Schal

Après les "stress tests" réalisés à Chinon (37), EDF s'est engagé à continuer d'apporter des améliorations en terme de sécurité, notamment en cas d'inondations. Interview de Thierry Shall, directeur de la centrale de Chinon

Dans son dernier rapport, l'agence de sureté nucléaire (ASN) n'avait pas hésité à considérer que la centrale d'Indre-et-Loire était " l'une des plus mal gérées du parc EDF".



La centrale de Chinon, construite sur une zone à risque sismique, a connu en 2010 deux incidents de niveau 2 qui touchent directement à la radioprotection, des défauts que l'ASN impute à un manque de préparation des interventions.  
 

C'est dans ce contexte, que les "stress tests", demandés par le gouvernement après la catastrophe de Fukushima pour évaluer la résistance du parc nucléaire français, ont été réalisés à Chinon.

Pour le directeur de la centrale, Thierry Schall, les "analyses témoignent d'un niveau de sureté satisfaisant".  EDF s'est cependant engagé à apporter des améliorations en terme de sécurité, notamment en cas d'inondations sur le site.
voir la video à gauche


La région Centre concentre à elle seule 20% du parc nucléaire français avec pas moins de quatre centrales disséminées le long de la Loire :  Belleville dans le Cher, Dampierre-en- Burly dans le Loiret, Saint Laurent-des-Eaux dans le Loir-et-Cher et Chinon dans l'Indre-et-Loire.

Sur le même sujet

Les + Lus