• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Vague rose dans l'Indre

Dans le département de l'Indre, le candidat socialiste a obtenu 55,66% des voix.

Par Ch.L

Même à Issoudun, qui accorde des suffrages importants à ses candidats, on en revient pas. Avec un score de 65% - le plus élevé de la région - François Hollande frôle le plébiscite. Un phénomène que l'on retrouve dans toutes les communes dirigées par des socialistes.


Pour Dominique Roullet, Secrétaire départemental du Parti Socialiste, il était logique que le candidat de gauche l'emporte dans un département rural qui a souffert de la perte de 4 000 emplois depuis 2008.  "Les habitants de l'Indre ont bien reçu le message d'espoir de François Hollande et se sont mobilisé".

Mais cette fois ci, même les cantons et les villes où l'UMP arrive habituellement en tête ont, à de rares exceptions près, changé de couleur politique. Les deux circonscriptions de l'Indre très convoitées vont elles-suivre la vague rose en juin prochain ? La nouvelle opposition veut croire à un sursaut des Indriens.

A Châteauroux, avec près de 60% de voix pour le candidat socialiste, et à deux ans des municipales, la marge de manoeuvre de l'UMP se rétrécit. Car nul doute que les ambitions vont se multiplier. Il faudra faire le bon choix pour le candidat. Des deux côtés d'ailleurs, car au PS aussi, les rivalités vont bon train.


Sur le même sujet

L'accordéoniste de Pierre Perret vous joue une chanson

Les + Lus