Jacqueline Sauvage reste en prison à Réau

Publié le Mis à jour le

Jacqueline Sauvage restera à la Prison de réau en Seine et Marne et ne reviendra pas à Saran. Elle avait été transférée à réau pour suivre des expertises psychiatriques conformément à sa demande de liberté conditionnelle après la grâce partielle du Président de la république

Jacqueline Sauvage ne reviendra pas au centre pénitentiaire de Saran où elle avait été incarcérée après sa condamnation en appel à 10 ans de prison pour le meurtre de son mari violent le 3 décembre 2015. Depuis la grâce partielle accordée par le chef de l'Etat, le 31 janvier 2016, Jacqueline Sauvage a été transférée à la prison de Réau en Seine et Marne, un des trois centres nationaux d'évaluation (CNE). Dans ce centre de détention spécialisé, elle devait se soumettre à un examen de dangerosité. Une évaluation sur six semaines, qui a pris fin vendredi 18 mars. 

Un long
 parcours vers la sortie 

Après l'évaluation de sa dangerosité, reste maintenant l'examen psychologique et médical qui a débuté. La commission pluridisciplinaire des mesures de sûreté (CPMS) doit ensuite émettre un avis avant que le dossier ne soit plaidé devant le tribunal d'application des peines (TAP). Le juge d’application des peines décidera alors ou non d’accorder la libération conditionnelle à Jacqueline Sauvage

Incarcérée depuis trente-cinq mois, Jacqueline Sauvage pourrait être libéré avant l'été.