“Je suis né Solognot et je mourrai Solognot” : l'amour de Jacques Dessange pour le Loir-et-Cher

Jacques Dessange s'était retiré à la fin de sa vie dans sa propriété de Pierrefitte-sur-Sauldre, où il s'est consacré à sa passion pour la peinture et la chasse. / © Alain JOCARD / AFP
Jacques Dessange s'était retiré à la fin de sa vie dans sa propriété de Pierrefitte-sur-Sauldre, où il s'est consacré à sa passion pour la peinture et la chasse. / © Alain JOCARD / AFP

Le coiffeur Jacques Dessange est mort le 7 janvier à 94 ans. Né en Sologne et amoureux de la région, il sera enterré à Salbris dans le Loir-et-Cher le lundi 13 janvier.

Par B. Mallen, X. Naizet, A. Rigodanzo

Il avait la Sologne chevillée au corps et au coeur. Depuis sa naissance et ses premiers pas en tant que coiffeur à Souesmes, dans le Loir-et-Cher, jusqu'à son décès dans sa propriété de Pierrefitte-sur-Sauldre, Jacques Dessange considérait sa carrière parisienne comme un simple "passage". Dans son domaine solognot, il s'est consacré jusqu'à la fin de sa vie à ses deux passions : la peinture et la chasse

A Souesmes, commune d'un millier d'habitant au coeur de la Sologne, nombreux sont ceux à avoir été coiffé par un Dessange. C'est le cas du maire, Jean-Michel Delezu, "fier" que son petit village ait vu naître le coiffeur des stars. Tout près de là, à Pierrefitte-sur-Sauldre, on se souvient des anecdotes entourant la propriété dans laquelle Jacques Dessange a passé ses dernières années. "Il me racontait volontiers que Brigitte Bardot venait dans sa propriété solognote avec plaisir", raconte Jacques Laure, le maire. "Et déjà il échangeait verbalement verbalement, elle déjà l'amoureuse des bêtes et lui chasseur invétéré, ce qui était un sujet de conversation un peu conflictuel !"

Les funérailles de Jacques Dessange, qui souhaitait être enterré dans son village de naissance, auront lieu à Salbris le 13 janvier, et les deux communes de Pierrefitte et Souesmes réfléchissent à un hommage commun. Quant à la route de Nançay, à Souesmes, elle pourrait bien prendre le nom de l'enfant du pays.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus