A Lignières, la célèbre salle de concert des Bains-Douches est-elle amenée à disparaître ?

Les Bains Douches, salle de concerts vieille de 42 ans située à Lignières (Cher), avaient été rénovés en 2001. / © Antoine Wernert/France 3 Centre-Val-de-Loire
Les Bains Douches, salle de concerts vieille de 42 ans située à Lignières (Cher), avaient été rénovés en 2001. / © Antoine Wernert/France 3 Centre-Val-de-Loire

La salle de concert des Bains-Douches, temple de la musique française, située à Lignières (Cher), est menacée depuis plusieurs semaines. Pour cause, ses subventions ont chuté et son équilibre financier est mis en péril.

Par Antoine Belhassen

Les Bains-Douches sont une institution de la chanson française. Pourtant, la salle de concert intimiste située Lignières, dans le Cher, voit son équilibre financier être grandement mis à mal depuis quelques semaines par une baisse de ses subventions.

La petite structure doit remplacer des quasi-bénévoles par des salariés. Et l'opération coûte de l'argent. Presque 75 000 euros. Une somme difficile à trouver, selon Sylvain Dépée, l'actuel directeur de l'association "Les Bains-Douches de Lignières" : "Nous savions qu'il nous manquait presque 50 000 euros à trouver. Le but était que les autres partenaires, une fois les élections passées, abondent et que nous, on réduise un petit peu la voilure pour que le budget rentre. Sauf que la mairie a décidé, entre-temps, de nous retirer 25 000 euros."

La réalité est plus complexe. La Ville avait pour habitude de subventionner la salle à hauteur de 25 000 euros. Sauf que, depuis l’an passé, la mairie réclame aux Bains-Douches un loyer de... 25 000 euros. En somme, toute l'aide de la municipalité est retirée.

Un lieu important dans le monde rural

La mairie de Lignières (située à la porte voisine) indique qu'elle doit trouver davantage de ressources pour faire tourner les autres structures de la commune. Notamment un grand complexe sportif qui représenterait 10 % du budget. A côté de cela, certains fonctionnaires de Lignières seraient directement rémunérés par la mairie alors que ce sont d'ordinaire des postes à la charge du département. 

La commune se désengage, mais la présidente des Bains-Douches Annie Marchet, 67 ans, espère encore trouver d'autres aides, notamment auprès de l'Etat, du département et de la région. Depuis 1998, la structure, reconnue comme "Smac" (Salles de musiques actuelles), touche des subventions de l'Etat. Mais, cela pourrait ne pas suffire :

Nous voudrions absolument continuer cette belle aventure mais aussi maintenir la notoriété des Bains-Douches. C'est important de dire que dans le monde rural, ce genre d'initiative est encore possible", explique Annie Marchet, lancée dans l'aventure depuis ses 25 ans.

Maxime Leforestier, Mano Solo, Katerine...

L'ancien cinéma entièrement rénové - à proximité des bains douches de la commune - a attiré, en près de 40 ans d'existence, tous les grands noms de la musique française. Et, ce dans une salle de deux cent neuf places assises (trois cent cinquante en assis/debout) pour le plus grand bonheur de son petit public et des artistes : "En France, il y a peu de lieux dédiés uniquement à la chanson. Les Bains-Douches sont présents dans l'accueil des artistes, dans la création et en même temps un vrai lieu de diffusion", explique Brice Baillon, chef de chœur et directeur musical des Bains-Douches.

Tous les printemps, les Bains-Douches organisent leur propre festival, "L'Air du Temps". En 32 ans d'existence, le rendez-vous a vu passer tous les grands noms de la chanson française. Parmi eux : Maxime Leforestier, Mano Solo, Camille, Katerine, Jeanne Cherhal et tant d'autres... Si les Bains-Douches sont en danger, la prochaine édition devrait tout de même se dérouler du 20 au 23 mai prochain.

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Les + Lus