• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Blois Handisport : la nouvelle section hockey-luge fait des adeptes

Selon les adhérents de Blois Handisport, le hockey-luge est addictif. / © Marine Rondonnier -F3 CVDL
Selon les adhérents de Blois Handisport, le hockey-luge est addictif. / © Marine Rondonnier -F3 CVDL

Vous connaissiez le hockey, vous connaissiez la luge voici le hockey-luge adapté aux personnes en situation de handicap. Après quelques séances sur glace, le club Blois handisport propose des entraînements sur le parquet du gymnase St Georges le mardi soir. 

Par Marine Rondonnier

C'est super ! J'adore ça ! J'adore le contact !

Jenny a les yeux qui pétillent sous son casque de hockey. Paraplégique depuis un accident de hand-ball à 20 ans, cette jeune anglaise installée à Saint-Aignan sur Cher s'est mise au kayak il y a dix ans. Elle a commencé le hockey-luge avec le club Blois Handisport cet automne et depuis elle est complètement accroc malgré les difficultés. " En fait je n'ai presque plus d'abdominaux. Donc j'ai tendance à basculer avec la luge", nous confie-t-elle. Mais sur le terrain, Jenny ne se laisse pas abattre et les autres lui donnent un coup de main quand elle se renverse. 

C'est un sport super addictif. C'est difficile à expliquer mais en glissant au ras du sol at quand les juges entrent en contact comme des auto-tamponneuses, on retrouve des sensations de l'enfance.
 

Olivier de Michelis dit "Nolive" est chargé des entraînements de la section hockey-luge depuis fin septembre. Educateur sportif, il est mis à disposition du club Blois handisport par la ville de Blois. Il pratique le roller-hockey et est à l'origine de l'équipe des Titans d'Amboise qui évolue en Nationale 3.

" Ce qui est génial c'est que ce soit accessible à tous, quel que soit le handicap mais aussi aux valides. Sur la luge, on est vraiment égaux. C'est même plus difficile  pour les valides qui n'ont pas les bras aussi forts que les personnes qui font avancer leur fauteuil toute la journée." Le luges sont adaptées avec un peu de bricolage à tous les handicaps. 
Amin, adhérent Blois Handisport et "Nolive" le coach de la section Hockey-luge / © Marine Rondonnier-France3 CVDL
Amin, adhérent Blois Handisport et "Nolive" le coach de la section Hockey-luge / © Marine Rondonnier-France3 CVDL

Des sessions de découverte pour tous les adhérents de Blois Handisport

Les adhérents qui s'entraînent ce soir-là pratiquent tous un ou plusieurs sports. Amin, 24 ans, pratique entre autres le quad-rugby, le basket-fauteuil mais aussi le ski-nautique. " Le hockey-luge, c'est beaucoup plus difficile et physique que le basket-fauteuil par exemple. Au basket, on a un fauteuil, on a deux poussées, on a un ballon. Ici on est au ras du sol, on a du mal à rouler et à se faire des passes entre nous. Mais ce que j'aime c'est le partage et le contact avec les autres." 

Un équipement coûteux fabriqué au Canada

Le club Blois Handisport a acheté dix luges, les casques et les crosses pour un montant de 19 000 euros.
" Les luges ne sont fabriquées qu'au Canada. Il a fallu les acheter là-bas mais quand je vois les adhérents sur le parquet s'éclater,  je suis content de cet investissement."
Alexandre Chaussard est le président du club Blois Handisport. Il a eu l'idée d'ouvrir la section hockey-luge l'an dernier. " J'ai vu l'équipe des Remparts à Tours pratiquer le hockey-luge sur glace, j'ai essayé et je me suis dit qu'il fallait absolument ouvrir une section à Blois". 

C'est le comité départemental handisport et le club qui ont payé les équipements notamment grâce aux dons des partenaires privés et des particuliers. 

Après plusieurs séances sur la glace de la patinoire de la Halle aux grains, les entraînements se font désormais sur le parquet du gymnase Saint -Georges le mardi soir de 20h à 22h. 

Reportage de Maine Rondonnier, Sanaa Hasnaoui et Laurent Vaury : 

 


 

Sur le même sujet

Levée du couvre-feu à Joué les Tours

Les + Lus