• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Florian Philippot, Président des Patriotes en visite dans le Loir-et-Cher

Florian Philippot, le Président de la formation Les Patriotes, en visite ce samedi à Vineuil (Loir-et-Cher) / © SEVERINE COURBE - Max ppp
Florian Philippot, le Président de la formation Les Patriotes, en visite ce samedi à Vineuil (Loir-et-Cher) / © SEVERINE COURBE - Max ppp

L'autre événement politique ce weekend dans le Loir et Cher, la visite de l'ex-frontiste Florian Philippot, en "tournée nationale". Le leader des Patriotes est à Vineuil près de Blois, ce samedi. 

Par Fabienne Marcel

Il a claqué la porte du Front national avec fracas en septembre 2017. "On m'a dit que j'étais vice-président à rien", a-t-il justifié sur le plateau des "4 Vérités" de France 2. Je n'ai pas le goût du ridicule et je n'ai jamais eu le goût de ne rien faire".
Sur fond de divergences idéologiques, la présidente du Front national avait demandé à Florian Philippot de "clarifier" sa situation, notamment vis-à-vis de l'association Les Patriotes, qu'il a lancée. Depuis, Floriant Philippot a commencé une tournée nationale qui passe par le Centre-Val de Loire ce samedi. 

Les adhésions au FN "en chute libre" selon Philippot


La tournée nationale de Florian Philippot s'apparente à une campagne de recrutement pour son nouveau parti Les Patriotes

"Au FN les adhésions sont en chute libre, en dégringolade totale. Ils viennent d'ailleurs de lâcher le chiffre de 51.000 adhérents, moi je pensais qu'ils étaient 100.000", a ironisé sur Sud Radio Florian Philippot.

Le député européen a indiqué que son propre mouvement Les Patriotes, lancé en mai, comptait "6.000 adhérents". Dans un communiqué daté du 13 décembre, le FN faisait état de 51.487 adhérents à jour de cotisation au 19 novembre. Le parti revendique aussi 81.000 adhérents statutaires, c'est-à-dire y compris ceux qui n'ont pas -ou pas encore- renouvelé leur cotisation.


Au niveau des élus, le Front national accuse aussi de nombreuses défections. Selon un décompte de l’AFP, environ 28% des conseillers municipaux frontistes élus en 2014 ont aujourd'hui démissionné, soit environ 400 élus, sur 1 500 en France. 

Florian Philippot était interviewé en direct par Faïza Garel-Younsi dans le JT de France 3 Centre. 
 

youtube ITW philippot

 

Sur le même sujet

La colére des bénévoles face à la précarité

Les + Lus