Il est poursuivi sur 230 kilomètres par les gendarmes après avoir volé une camionnette à Blois

Publié le

Un homme d'une cinquantaine d'années a été poursuivi sur 230 kilomètres par les forces de l'ordre après avoir dérobé un véhicule de livraison à Blois, vendredi 13 mai. Selon les gendarmes, il était sous l'emprise de drogue et d'alcool.

Une course poursuite d'une rare distance ! Vendredi 13 mai, un homme a été interpellé par les militaires du peloton de surveillance et d'intervention de gendarmerie d'Orléans. Il aura, au total, été poursuivi sur 230 kilomètres, peut-on lire sur le site d'informations de la gendarmerie Gendinfo. Ce jour-là, l'homme, âgé d'une cinquantaine d'années, est tout d'abord pris en flagrant délit en train de dérober une camionnette à un livreur, à Blois. Rapidement repéré par les forces de l'ordre, l'individu prend la fuite vers l'autoroute A10, direction Paris. Malgré les sommations des gendarmes, l'homme refuse de s'arrêter. 

Conscient que le chauffard ne s'arrêtera pas, l'Escadron Départemental de Sécurité Routière (EDSR) décide de créer un "entonnoir" pour l'orienter et l'obliger à passer à un péage bien précis. Aux alentours de 15h30, le fuyard franchit la barrière de péage à près de 100km/h avant d'éclater ses pneus sur la voie piégée par les forces de l'ordre. 

Après son arrestation, l'homme a été transféré à Blois. Jugé au tribunal de la ville, l'individu encourt jusqu'à cinq ans de prison et 75 000 euros d'amende pour conduite sous l'emprise de stupéfiants et d'alcool, vol de véhicule et refus d'obtempérer aggravé avec mise en danger de la vie d'autrui.