• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Disparition d'Isabelle Rouballay : l'autopsie du corps retrouvé ne relève “aucune trace résultant de violences”

Isabelle Rouballay est signalée disparue depuis le jeudi 16 août 2018 et activement recherchée. / © Gendarmerie nationale
Isabelle Rouballay est signalée disparue depuis le jeudi 16 août 2018 et activement recherchée. / © Gendarmerie nationale

Les résultats de l'autopsie du corps qui pourrait être celui de la femme de 46 ans, habitante de Thoury, n'a relevé "aucune lésion" et "aucune trace résultant de violences ou d'une intervention extérieure ou d'un tiers".

Par France 3 Centre-Val de Loire

"Aucune lésion, aucune trace résultant de violences ou d'une intervention extérieure ou d'un tiers n'ont été relevées". Ce sont les conclusions de l'autopsie du corps découvert le 24 août dernier pouvant être celui d'Isabelle Rouballay (46 ans), habitante de Thoury (Loir-et-Cher) disparue le 13 août dernier.

A la suite de l'opération du médecin légiste, qui a réalisé l'opération à l'Institut médico-légal du CHU de Tours, et "après les investigations menées sur les lieux de la découverte du corps, qu'à l'examen externe du corps puis donc qu'à l'issue de l'autopsie pratiquée ce jour [27 août], l'hypothèse retenue est celle d'une mort par prise médicamenteuse", détaille le procureur de la République de Blois dans son communiqué.

Les analyses médicales, qui vont être menées sur divers prélèvements effectués, confirmeront ou infirmeront ces conclusions.
 

Identification du corps toujours en cours

L'identification certaine du corps est toujours en cours. Une "confrontation entre des éléments d'identification de Madame Isabelle Rouballay et des prélèvements réalisés à cet effet au cours de l'autopsie" va être effectué afin de "déterminer de manière certaine l'identité de la personne décédée", a conclut le Procureur de la République de Blois.

A lire aussi

Sur le même sujet

Maltraitance animale : l'ours Mischa soigné en urgence au refuge de

Les + Lus