Le parc équestre de Lamotte-Beuvron a vocation à accueillir des compétitions internationales

© A. ABDELBOST / F3 Centre-VDL
© A. ABDELBOST / F3 Centre-VDL

Le parc équestre de Lamotte-Beuvron attire un million de visiteurs par an, de quoi inciter les acteurs du secteur à venir s'y installer, d'autant plus que d'ici deux ans le site aura toutes les clés en main pour accueillir des compétitions internationales.

Par Aurélia Abdelbost

Depuis 1994, le parc équestre de Lamotte-Beuvron n'a cessé de s'agrandir jusqu'à devenir aujourd'hui l'un des trois plus grands parcs équestres mondiaux.

En ce moment s'y déroule le plus grand événement équestre organisé dans l'hexagone, le Championnat de France des clubs, attirant 20 à 25000 visiteurs par jour. Une aubaine pour l'économie locale.
 

Le site représente plus de 50 millions de retombées économiques et 30% de chiffre d'affaires supplémentaire pour les commerçants aux alentours.

Séminaires, congrès, salon de la Chasse et de la nature, le site ne s'arrête jamais. Et la ville vit au rythme du parc équestre qui génère un flux de circulation très important, un million de visiteurs par an. Les acteurs du secteur sont donc de plus en plus nombreux à s'implanter dans la région.
 

"C'est là qu'il y a le plus de participants"



C'est le cas du magasin Equip'Horse, spécialisé dans la vente d'équipements liés au monde du cheval. La maison mère est basée en Normandie, mais bientôt une antenne ouvrira dans la région.

Ce qui est bien à Lamotte-Beuvron c'est que toutes les disciplines sont réunies sur une même plateforme. C'est là qu'il y a le plus de participants, des concours quasi tous les mois. Nous allons ouvrir un magasin très prochainement ici, nous avons déjà trouvé un terrain, explique Quentin Lorgnier qui s'occupe du stand d'exposition Equip'Horse durant le Championnat. 

 

Encore des travaux à effectuer avant d'accueillir des compétitions internationales


"Aujourd'hui nous ne sommes pas prêts à accueillir des compétitions internationales mais d'ici deux ans, nous le serons parfaitement", indique Serge Lecomte, président de la Fédération française d'équitation. Des travaux sont encore nécessaires pour atteindre les normes sanitaires des concours internationaux.

Le site a donc vocation à prendre encore de l'ampleur dans les années à venir. D'autant plus que "le public est là", souligne Serge Lecomte. Et il n'est pas seul : "Bien sûr les acteurs locaux n'attendent que ça", lâche le maire de la ville, Pascal Bioulac.

Néanmoins, il ne devrait pas s'agir des Jeux olympiques et paralympiques 2024, la ministre des Sports, Laura Flessel a annoncé lors de sa visite au parc équestre de Lamotte-Beuvron, lundi 23 juillet, que le site n'accueillera pas les compétitions des JO.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

La station de radioastronomie de Nancay (Cher)

Les + Lus