• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

“Si en plus elle réfléchit pendant qu'elle suce...” : la sortie vulgaire d'un maire du Loir-et-Cher sur Marlène Schiappa

"Jamais plus agressif avec les femmes qu'un homme inquiet pour sa virilité", a lancé Marlène Schiappa sur Twitter / © IP3 PRESS/MAXPPP
"Jamais plus agressif avec les femmes qu'un homme inquiet pour sa virilité", a lancé Marlène Schiappa sur Twitter / © IP3 PRESS/MAXPPP

Jean-Yves Narquin, le maire de Villedieu-le-Château, s'est fait remarquer sur Twitter le 4 août. Réagissant aux propos de Marlène Schiappa dans le JDD, il s'est fendu d'un tweet qui a vivement fait réagir.

Par Bertrand Mallen

Avec un peu plus de 400 habitants, le village de Villedieu-le-Château est un minuscule joyau de verdure perdu aux confins du Loir-et-Cher, de l'Indre-et-Loire et de la Sarthe. Pourtant, sur Twitter, son maire goûte à la petite célébrité que lui apportent ses 6 500 abonnés. Affilié au RN (Rassemblement national), Jean-Yves Narquin ne manque jamais une occasion de "commenter" l'actualité, voire de "mettre en boîte" ses adversaires. "Dans ma famille on est comme ça : on dit ce qu'on a à dire et tant pis si ça ne plaît pas", explique l'élu au téléphone.
 

"Faut pas déjà faire dans son froc !"

Et de fait, l'édile suit ce précepte, avec un vocabulaire fleuri. Des "guignols de LREM" à la menace d'envoyer une "bombe sur la gueule d'Erdogan", Jean-Yves Narquin manque rarement l'occasion de se faire remarquer sur le réseau social, y compris en réponse aux critiques.
 
Le 4 août, c'est l'un de ces tweets qui le propulse au coeur d'une polémique. Réagissant aux propos de Marlène Schiappa se disant dans le JDD "sapiosexuelle" (excitée par l'intelligence) sur Twitter, l'élu commente : "On savait déjà qu'elle était reine de la pipe, d'après ses confessions ! mais si en plus elle réfléchit pendant qu'elle suce...où va t'on !" (sic)

 

Schiappa rend les coups

Un coup d'éclat qui ne passe pas auprès de la secrétaire d'État chargée de l'Egalité entre les femmes et les hommes. "Cet élu RN a organisé son insolvabilité pour éviter de payer la pension alimentaire & été reconnu coupable d’abandon de famille", rétorque Marlène Schiappa sur le réseau social, faisant écho à la condamnation du maire pour "abandon de famille" en 2014. Démentant avoir écrit ces "confessions", la secrétaire d'État conclut avec Simone de Beauvoir : "Jamais plus agressif avec les femmes qu’un homme inquiet pour sa virilité".

Interrogé par France 3, Jean-Yves Narquin nie le caractère injurieux de ses propos, mais n'hésite pas à menacer de poursuites en diffamation les "guignols de LREM" et autres "têtes de vainqueur" qui l'interpellent sur le réseau social. Deux poids, deux mesures, pour ce maire qui semble aborder sereinement les municipales 2020. Les électeurs de sa commune ? "Ils font ce qu'ils veulent ! Ils s'en fichent !"

A lire aussi

Sur le même sujet

Le Blanc, commune rurale isolée

Les + Lus