• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Les agents de la ville d'Orléans annoncent une nouvelle journée de grève mardi 28 mai

400 agents de la ville étaient mobilisés ce matin sur le parvis de l'hôtel de ville d'Orléans / © Théophile Mbaka -France 3 CVDL
400 agents de la ville étaient mobilisés ce matin sur le parvis de l'hôtel de ville d'Orléans / © Théophile Mbaka -France 3 CVDL

Les organisations syndicales CGT, CFDT, FO, FA appellaient à la grève reconductible des agents de catégorie C de la ville à compter de ce mardi 21 mai, suite à la mensualistaion de leur prime de service. Les services publics municipaux ont été fortement impactés aujourd'hui.

Par Marine Rondonnier

Nous souhaitons juste une remise à plat des primes : le paiement de la moitié de l'année 2018 cette année et l'autre moitié l'année prochaine. C'est très simple. 


Pour Yann Bouguennec, coordinateur syndical départemental CGT des services publics, il serait très simple de régler ce conflit social. Ce matin à 10 h, environ 400 agents de catégories C se sont retrouvés sur le parvis de l'Hôtel de ville pour demander le paiement de leur prime de service. 


Quels problèmes pose la modification de cette prime de service ? 


Depuis 1993, cette prime de service récompensait les agents de la ville de catégorie C pour leur assiduité et la qualité de leur travail. En 2018 a été mis en place le RIFSEEP ( régime indemnitaire tenant compte des fonctions, des sujétions, de l'expertise et de l'engagement professionnel), nouvel outil indemnitaire de référence qui remplace la plupart des primes et indemnités existantes dans la fonction publique de l’Etat.

Résultat : la prime de service annuelle versée à N-1 est transfomée en régime indemnitaire.

Traduction : en mars 2018, les agents ont touché leur prime de l'année 2017. En 2019, ils vont toucher celle de l'année en cours. Et quid de 2018 ? Ils la toucheront lorsqu'ils seront mutés ou qu'ils partiront en retraite. 

Interview d'Adeline Leguiset, secrétaire générale CGT de la ville d'Orléans et de la Métropole : 
Les agents de la ville d'Orléans annoncent une nouvelle journée de grève mardi prochain
Interview réalisée par Théophile M'Baka et Stefano Lorusso
 

Qui est concerné par cette prime ? 


Cette prime concerne 1500 agents de catégorie C de la ville et de la Métropole :  576 euros pour les auxiliaires de puériculture et de soins, 942 euros pour la grande majorité des catégories C et 1300 euros pour les policiers municipaux. 


Quel impact a eu cette grève sur les services publics municipaux ? 


400 agents manifestaient ce matin, mais le nombre de grévistes était plus important. Les chiffres seront publiés dans les jours à venir.
Sur les conséquences de cette première mobilisation, on peut noter la fermeture du Parc floral, de l'accueil du CCAS et de la médiathèque jusqu'à 13h. Beaucoup d'écoles se sont retrouvées sans ATSEM pour assurer la cantine, des agents d'entretien des écoles primaires et des services techniques, ainsi que 20 policiers municipaux étaient en grève ce mardi 21 mai. 
 

La réaction de la première adjointe au personnel de la ville 


Muriel Sauvegrain, la première adjointe au personnel, assure aux grévistes que cette prime sera versée lors de leur départ de la collectivité : "Il y a un problème de pouvoir d'achat de nos catégories C. Nous parlons de nos agents d'entretien, de nos aides de cantine. Nous reprenons les négociations lundi prochain. J'ai confiance. Nous allons trouver un accord."
 
Les agents de la ville d'Orléans annoncent une nouvelle journée de grève mardi prochain
Interview réalisée par Théophile Mbaka et Stefano Lorusso

Les agents de la ville rencontreront l'adjointe au personnel lundi prochain à 14h30. Ils appellent à une nouvelle mobilisation mardi 28 mai à partir de 10h sur le parvis de l'Hôtel de ville. 

Sur le même sujet

Maltraitance animale : l'ours Mischa soigné en urgence au refuge de

Les + Lus