• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

La campagne “J'ai du glyphosate dans mes urines, et toi ?” arrive dans le Loiret

© Christophe Petit Tesson/MAXPPPRoud p
© Christophe Petit Tesson/MAXPPPRoud p

"On pisse tous du glyphosate." C'est le constat établi par des citoyens : une centaine d'entre eux a pratiqué des analyses d’urines pour rechercher des traces de glyphosate.

Par Isabelle Racine

Tester ses urines pour savoir s’il y a, ou non, des traces de glyphosate dans les organismes, c’est ce que propose un collectif  de citoyens partout en France. A travers cette campagne de prélèvements et d’analyses d’urines qui a débuté en Ariège, l'objectif est de rechercher des traces de glyphosate, principal marqueur de notre ingestion quotidienne de pesticides. Pour la centaine de citoyens qui a déjà fait réaliser des analyses d'urines, le constat est sans appel :
 

"On pisse tous du glyphosate". 100 % des analyses ont été positives, preuve de la présence des pesticides dans notre organisme."


Le glyphosate est utilisé depuis des dizaines d'années, c'est un désherbant pas cher et très efficace. Ce pesticide de synthèse, est depuis le 1er janvier 2019, interdit à la vente pour les jardiniers amateurs. Ils ne peuvent plus l’utiliser dans leurs jardins, potagers, balcons ou autres terrasse. Ce pesticide est déjà interdit pour les professionnels depuis 2017. Mais il est encore autorisé dans l’agriculture.

Pour le collectif :

"Il est prouvé qu’une agriculture agro-écologique peut nourrir la planète. Des agronomes et des agriculteurs ont déjà mis en place des alternatives. Parce que l’agriculture dite conventionnelle s’appuie sur des béquilles chimiques dont les consommateurs ne veulent plus, CRÉONS ensemble un mouvement citoyen sans précédent pour que la norme de l’agriculture moderne devienne l’agro-écologie."

Dans le Loiret, "Loiret sans OGM ni pesticides" et le "Comité de soutien aux faucheurs volontaires de Pithiviers" ont décidé de participer à la campagne nationale initiée par l'association ariégeoise "Campagne Glyphosate". Afin d'informer les volontaires, rendez-vous est donné pour assister à une réunion :

► ‪Le vendredi 11 janvier 2019 à 20 h à la Maison des Associations (salle Max Nublat), 32 rue Claude Debussy, Châlette -sur-Loing
► Le samedi 12 janvier 2019 à 14h à la Maison des Associations d’Orléans La Source (salle 1), place saint-Beuve à Orléans.
Les prélèvements auront lieu ‪le samedi 19 janvier à partir de 7 h à Orléans. Le lieu sera communiqué lors des 2 réunions d’information.

 

L'objectif pour le collectif est qu'ensuite le maximum de citoyens déposent plainte pour "mise en danger de la vie d'autrui, tromperie aggravée et atteinte à l'environnement". La plainte est individuelle, mais portée collectivement. Affaire à suivre...
 

Le Glyphosate

Le Glyphosate est une molécule chimique. C'est le désherbant le plus vendu au monde et en France, commercialisé sous la marque Roundup par la firme américaine Monsanto depuis 1974. Le brevet étant tombé dans le domaine public depuis 2000, le glyphosate entre dans la composition de la plupart des désherbants. Il est facile d'utilisation et peu coûteux, ce qui explique son grand succès chez les agriculteurs notamment.
9 000 tonnes utilisées par an en France (environ 7 500 pour un usage agricole et 1 500 pour un usage en jardin).

A lire aussi

Sur le même sujet

Levée du couvre-feu à Joué les Tours

Les + Lus