• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

La Chapelle-Saint-Mesmin : débrayage surprise chez Duralex

© France 3
© France 3

Lundi 4 mars, une trentaine de salariés de la société Duralex basée à la Chapelle Saint-Mesmin a débrayé sans préavis. Ils ont dénoncé le retard du versement de leur salaire de février. Un retard qui serait dû à un problème informatique

Par E.C

Débrayage surprise chez Duralex à la Chapelle St Mesmin dans le Loiret


Lundi 4 mars, une trentaine de salariés de la société Duralex basée à la Chapelle Saint-Mesmin a débrayé sans préavis. Ils ont dénoncé le retard du versement de leur salaire de février. Selon la direction, ce retard est dû à un problème informatique provenant de la banque. Selon elle, il se produisait pour la 1ère fois.  
Pour les syndicats, l'inquiétude de la trentaine de salariés trouve peut-être sa justification dans les problèmes de trésorerie auxquels l'entreprise est confrontée, suite à des retards de paiement de plusieurs commandes et du règlement en souffrance d'une assurance de 2,2 millions d'euros.  
 

Une situation qui ne met pas en danger Duralex

La direction l'assure, cette situation ne met en aucun cas l'entreprise en danger. Duralex, fabricant de verres et de vaisselle, réalise 80% de son chiffre d'affaires à l'international. Un chiffre d'affaires qui était pressenti pour atteindre 38 millions d'euros en 2018. Ces perspectives demeurent encourageantes après la reprise de l'entreprise en grande difficulté il y a plus de 10 ans et les 40 millions d'euros injectés notamment dans un nouveau four.  
 

Sur le même sujet

"BatOloire" : le transport atypique de l'été à Orléans

Les + Lus