Grippe aviaire : un premier cas détecté dans une basse-cour du Loiret

Publié le Mis à jour le
Écrit par Thomas Hermans

Un cas d'influenza aviaire a été confirmé ce vendredi 13 mai à Sennely, en Sologne loirétaine. Les activités liées aux volailles sont désormais réglementées par un arrêté préfectoral dans les communes environnantes.

La grippe aviaire continue son voyage à travers la région. Après l'Indre en janvier, puis l'Indre-et-Loire et le Loir-et-Cher ces dernières semaines, le virus fait son entrée dans le Loiret. Un cas d'influenza aviaire a ainsi été isolé ce vendredi 13 mai dans une basse-cour de Sennely, en Sologne loirétaine.

En conséquence, la préfecture du Loiret a pris un arrêté "réglementant les activités liées aux volailles" à Sennely, mais aussi sur les communes environnantes : Isdes, Menestreau-en-Villette, Tigy, Vannes-sur-Cossons et Vienne-en-Val dans le Loiret, ainsi que Chaon, Souvigny-en-Sologne et une partie de Vouzon en Loir-et-Cher.

16 millions d'oiseaux abattus en France

Sur le territoire concerné, toutes les exploitations de volailles vont être recensées par les services de l'État. Dans le même temps, les propriétaires de volailles pour des raisons non-commerciales sont priés de se déclarer sur le site du ministère de l'Agriculture.

Dès lors, les volailles doivent rester isolées, pour éviter tout contact avec la faune sauvage. Les accès aux élevages doivent à tout prix être désinfectés, tout comme les véhicules y entrant et en sortant. 

Ailleurs dans la région, l'épidémie semble régresser, à l'exception de la Sologne, classée en Loir-et-Cher en zone à risque particulier par la préfecture. En France, 16 millions d'oiseaux ont été abattus depuis le début de l'épizootie en novembre 2021.