Info France 3 : le Loiret rachète 500 000 euros de plantes pour soutenir la filière horticole

Les salariés de l'entreprise horticole vident les serres. / © Jean-Marie Fortin / Droits réservés
Les salariés de l'entreprise horticole vident les serres. / © Jean-Marie Fortin / Droits réservés

La FNSEA 45 réclamait un plan d'urgence pour soutenir la filière. C'est désormais chose faite, avec une solution originale.

Par Yacha Hajzler

"On est dans une crise qui va porter atteinte à l’équilibre de la filière." Lorsque Jean-Marie Fortin nous a confié son inquiétude, à la mi-mars, c'est tout un secteur qui s'exprimait par sa voix. Horticulteur à Saint-Jean-le-Blanc, président de la chambre d'agriculture du Loiret et du syndicat des horticulteurs, il dressait auprès de France 3 un constat dramatique pour ses confrères.
 


Un plan d'urgence enclenché


Le commerce des fleurs et des plantes est à l'arrêt, les productions gaspillées et la période la plus fructueuse de l'année gâchée. Près de 2000 salariés sont en danger dans le département. Face à cette situation, la FNSEA 45 réclamait la mise en place d'un plan de soutien.
C'est désormais chose faite. Le département du Loiret a annoncé dans un communiqué l'achat de 500 000 euros de productions auprès des professionnels. Une initiative inédite en France, dont l'objectif est de "permettre aux horticulteurs du Loiret de disposer d’un fond de trésorerie, tout en mettant en valeur l’attractivité du territoire loirétain."
 

Des fleurs pour nos collèges et nos ronds-points


Cette somme sera répartie entre les professionnels ayant répondu à la proposition de l'autorité locale. Plutôt que de passer par les subventions, Marc Gaudet, le président du département a préféré l'achat, afin d'utiliser ces plantes et fleurs. "Ces arbustes et fleurs seront prioritairement plantés sur les sites départementaux (Maison du Département, collèges, châteaux, ronds-points…) et une dotation spécifique sera attribuée aux communes et sites de la Route de la Rose", un circuit touristique créé en 2019 autour de jardins et de producteurs.
Une initiative qui sera sans doute saluée par la filière, le Loiret comptant 40% des exploitations horticoles de la région.

Sur le même sujet

Les + Lus