Bannière résultats municipales

“Je suis ressuscité” : le témoignage du maire de Châtillon-sur-Loire qui a vaincu le Covid-19

Le maire (SE) de Châtillon-sur-Loire (Loiret) a été contaminé par le coronavirus. Après plus d'un mois passé en réanimation, il savoure le retour à une vie normale et à son rôle d’édile. Une équipe de la rédaction de France 2 l'a suivi lors de son investiture.

Emmanuel Rat a officiellement retrouvé son écharpe de maire le 27 mai dernier.
Emmanuel Rat a officiellement retrouvé son écharpe de maire le 27 mai dernier. © France Télévisions
Ce mercredi 27 mai, Emmanuel Rat, 71 ans, a officiellement retrouvé son écharpe de maire de Châtillon-sur-Loire (Loiret), chaleureusement applaudi par le conseil municipal.

Il faut dire que l’émotion est palpable car les conseillers craignaient de ne plus revoir celui qu’ils appellent affectueusement "Titi". Quelques jours après sa victoire au 1er tour des municipales le 15 mars dernier, l’édile est en effet transporté au centre hospitalier d’Orléans : il a contracté le Covid-19. 
 

"Une lutte acharnée contre le virus"

S’ensuivent 19 jours dans un coma artificiel et 40 en réanimation.J’ai mené une lutte acharnée contre ce satané, satané virus”, déclare-t-il d’ailleurs à ses conseillers. Assise à sa gauche, une élue souffle pudiquement : "je suis très très contente de le revoir, j’avoue que le connais depuis très longtemps et cela m’aurait fait beaucoup de mal de... ne pas le revoir”.

De l’autre côté de la table, le premier adjoint du maire, Gérard Galfano, avait lui aussi été contaminé par le virus. Les deux hommes se sont revus avant le conseil, sans respecter les gestes barrière : ils sont immunisés pour l’instant. 
 
Tous les deux contaminés par le coronavirus, Emmanuel Rat et son premier adjoint se sont revus avant le premier conseil municipal, sans respecter les gestes barrière car ils sont immunisés.
Tous les deux contaminés par le coronavirus, Emmanuel Rat et son premier adjoint se sont revus avant le premier conseil municipal, sans respecter les gestes barrière car ils sont immunisés. © France Télévisions

"On est passés près de la mort, témoigne Gérard Galfano. On ne s’en est pas rendu compte au début, parce qu’on était dans le coma. C’était pile ou face, ou on y restait ou … voilà.

Une épreuve terrible qu’il évoque aussi avec beaucoup d’humour, notamment par rapport à la perte de poids : "j’ai fondu, donc il faut refaire toute ma garde-robe. Et pour les élections, j’avais acheté un costume, maintenant c’est mort, il est foutu"
 

"Avec des perfusions, j'avais mon mandat dans la tête"

Un ton de plaisanterie que partage avec lui Emmanuel Rat. Lors de la photo du nouveau conseil municipal, il lance à la volée à son équipe : "Réunion de travail mercredi prochain, on ne rigole plus après. Bon, vous aurez peut-être un petit verre à boire !" 
 
Emmanuel Rat a été applaudi par le conseil municipal lors de son investiture le 27 mai dernier.
Emmanuel Rat a été applaudi par le conseil municipal lors de son investiture le 27 mai dernier. © France Télévisions
Pas question pour autant de prendre plus à la légère son rôle d’édile. A la tête de Châtillon-sur-Loire depuis 1995, Emmanuel Rat n’a cessé de penser à sa commune pendant son hospitalisation : "Mon mandat de maire, je l’avais toujours dans la tête. ‘Faut qu’on vote le budget, les travaux il faut qu’ils recommencent'... J’étais sur mon lit, avec des perfusions, mais j’avais ça dans la tête.

Cet engagement pour la ville, les habitants le lui rendent bien car en le voyant dans les rues, ils lui témoignent leur amitié. “On s’est inquiétés tous les jours pour toi, tous les jours, tous les jours, tous les jours”, lui avoue un passant.

A un automobiliste qui s’arrête pour le saluer, le maire lance : "tu diras que je ne suis pas mort, tu feras la bise à ma belle-soeur !" A une autre habitante avec qui il discute, il exprime sa délivrance :

Je suis ressuscité.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société témoignage élections municipales 2020 politique
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter