• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Loiret : les artisans-boulangers peinent à faire tourner leurs commerces

© Isabelle Racine - France 3 Centre-Val de Loire
© Isabelle Racine - France 3 Centre-Val de Loire

Des boulangeries artisanales qui ferment... ça va mal dans le commerce du pain et des viennoiseries dans le Loiret, comme un peu partout ailleurs.

Par Isabelle Racine

Ce sont les professionnels de la boulangerie artisanale qui le disent : le secteur connaît des difficultés. Et la première conséquences de ces difficultés, c'est la fermeture des commerces. Dans le Loiret, le chiffre est assez explicite : 20 % des boulangeries artisanales sont à vendre ou cherchent un repreneur. Dans ce département, ces derniers mois, le président de la chambre patronale des boulangers, Thierry Villard, a recensé 6 fermetures.
 

Les causes de fermetures sont multiples

La hausse du prix des matières premières, farine et beurre, est une des premières difficultés des professionnels : le beurre a augmenté de 50 %. Le prix de la farine augmente et fluctue en fonction du cours mondial.
Les artisans boulangers ne répercutent pas forcément ces hausses sur leurs prix de vente, bien conscients que leurs clients ne sont pas prêts à voir le prix du croissant augmenter.

► Les habitudes alimentaires ont évolué. Les français mangent moins de pain, seulement 100 à 125 grammes par jour.

► Les artisans peinent également à recruter, à trouver de la main d’œuvre qualifiées et motivée pour travailler avec des horaires bien particuliers car décalés.

► Enfin, les boulangeries artisanales font face depuis quelques années à une concurrence accrue avec l’arrivée sur le marché et en nombre des chaînes de boulangeries qui s’installent en périphérie des villes. Les clients peuvent se garer très facilement et ces enseignes proposent des prix très attractifs : comme elles achètent en grosse quantité, elles peuvent faire baisser les prix des matières premières. Elles proposent aussi quotidiennement à leurs clients de la « gratuité » avec le fameux « 3 achetés, un gratuit » valable pour la baguette de pain ou le pain au chocolat.
 

Une arme : la qualité

C’est probablement cette concurrence avec un marketing assez agressif qui pose le plus de difficultés aux boulangers dits artisanaux. Ceux-ci continuent à se battre avec leurs armes : pour eux, il est indispensable de fabriquer des produits de qualité. Ils affirment que certaines chaînes industrielles n’ont pas de pétrin, ne sont que des terminaux de cuisson et font venir les "pâtons" de l’étranger. 
La profession a d’ailleurs créé un label « Viennoiseries 100% maison », un gage de qualité dont ne peuvent se garantir certaines chaînes industrielles. Les boulangers-pâtissiers s'engagent à fabriquer tous les produits qu'ils vendent dans leurs boutiques et à utiliser de la farine de qualité, Label Rouge, pour la fabrication de la baguette "tradition".

Regardez le reportage qu'ont réalisé Flavien Texier et Isabelle Racine. qui sont allés rencontrer des boulangers.
Intervenants : Pierre Charron, boulanger-pâtissier et Thierry Villard, président de la chambre patronale des boulangers du Loiret

 
Dans le Loiret, les artisans boulangers ont des difficultés pour faire tourner leurs commerces.
Dans le Loiret, les boulangeries artisanales ont des difficultés. 10.01.19 - France 3 Centre-Val de Loire - Flavien Texier / Isabelle Racine

Sur le même sujet

Levée du couvre-feu à Joué les Tours

Les + Lus