Moisissures et fuites d’eau dans une unité de soin de Montargis, les salariés inquiets pour la sécurité des patients

Des murs fissurés et moisis. / © Représentants CGT du CHSCT
Des murs fissurés et moisis. / © Représentants CGT du CHSCT

Les représentants syndicaux du CHSCT alertent sur l'"état déplorable" de l'USLD Les Chemins Fleuris à Amilly, près de Montargis. Ces dégâts, dûs à une infiltration d'eau, peuvent présenter un risque pour la santé des résidents et du personnel.

Par Léa Bouquet

Moisissures sur les murs, champignons, plafonds et sols sur le point de s'effondrer... C'est une infiltration d'eau qui est à l'origine de ces dégâts très importants dans les locaux de l'Unité de Soin de Longue Durée (USLD) Les Chemins Fleuris à Amilly, près de Montargis.

L'établissement accueille des personnes âgées de plus de 60 ans. 
 

Il y a quelques jours, le personnel a alerté le comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) pour signaler l'incident. Mais pour l'instant, "rien ne bouge", selon l'une des réprésentantes CGT du CHSCT, Karine Roger. 

Dans l'attente d'une solution concrète, le personnel comble les fuites à l'aide de serviettes, de draps et de seaux. 
 
Du linge pour boucher les fuites d'eau. / © Représentants CGT du CHSCT
Du linge pour boucher les fuites d'eau. / © Représentants CGT du CHSCT

 

Un bâtiment jamais rénové

Depuis sa construction, l'USLD Les Chemins Fleuris n'a jamais été rénové, affirme la CGT.

Le bâtiment est complètement vétuste", poursuit Karine Roger. "De premiers nettoyages ont été réalisés, mais il n'y a pas de gros travaux prévus à ma connaissance. Encore une fois, on va essayer de cacher la misère... 

Des analyses ont été réalisées par les services de la prévention du risque infectieux après l'infiltration, notamment pour détecter des traces d'amiante. Mais comme le précise la CGT, les premiers résultats étaient ininterprétables. 

Il y avait tellement de moisi, de champignons et d'humidité qu'il était impossible d'en déduire quoique ce soit dans un premier temps, continue Karine Roger. "Les analyses ont été envoyées à Marseille, nous attendons la réponse.

Contactée par France 3 Centre-Val de Loire, la direction du Centre Hospitalier de l'Agglomération Montargoise, qui gère l'Unité de Soin de Longue Durée, attend aussi le résultat des analyses pour pouvoir apporter des réponses concrètes au problème.
© Représentants CGT / CHSCT
© Représentants CGT / CHSCT

 

Un risque pour les résidents et le personnel

L'USLD Les Chemins Fleuris peut accueillir jusqu'à 50 résidents et emploie actuellement une dizaine de professionnels de santé.

Autant de personnes soumises à des risques pour la santé. Le présence de moisissure et d'humidité peut entraîner des problèmes respiratoires et des symptômes d'allergie.

La salle de pause des soignants est très endommagée et elle a dû être déplacée dans une chambre", commente Karine Roger. "Mais ce n'est pas le cas du poste de soin : or, c'est là que le personnel prépare les médicaments pour les résidents, ce qui présente des risques.

Selon la CGT, aucune solution de relogement n'a pour l'instant été proposée pour les pensionnaires de l'EHPAD.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus