Montargis : des consultations sans rendez-vous assurées par deux médecins urgentistes à la clinique 

Les deux médecins ne pourront pas prendre en charge des urgences. / © SALESSE Florian - MaxPPP
Les deux médecins ne pourront pas prendre en charge des urgences. / © SALESSE Florian - MaxPPP

Un cabinet de consultations sans rendez-vous va ouvrir ses portes ce lundi 2 décembre à la clinique de Montargis. Deux médecins vont se relayer du lundi au vendredi. 

Par France 3 Centre-Val de Loire

Le projet de deux médecins urgentistes a de quoi séduire. À partir de ce lundi 2 décembre, ils vont ouvrir un cabinet de consultations sans rendez-vous à la clinique de Montargis. Le but, palier à la désertification médicale et désengorger les urgences. 

"Aller à Paris pour consulter dans la journée"

Ce cabinet va assurer une permanence aussi bien quantitative que qualitative. Aujourd’hui, 40 % des personnes qui vont aux urgences ne sont pas réellement en situation d’urgence. Ils n’ont juste pas d’autres endroits où aller. Beaucoup de patients qui se trouvent en zone rurale ne trouvent plus de médecins et sont obligés de venir en ville, ce qui engorge les cabinets. Sans solutions, certains sont même obligés d’aller à Paris pour consulter dans la journée.
- Benoît Digeon, maire de Montargis

Les deux médecins s’installeront dans des locaux de la clinique de Montargis. Ils consulteront avant tout pour de la "bobologie". Le directeur de la clinique met en garde les patients, tous les patients en état d’urgence devront se diriger vers le service de l’hôpital. 

Il ne faut pas que les gens croient que l’on prend en charge les urgences, ce n’est pas le cas. Seules les activités non-programmées comme la pause d’un petit plâtre, les petites plaies, seront pris en charge.
- Franck Mottin, directeur de la clinique de Montargis

Grâce au matériel de la clinique, des examens biologiques ou encore radiographiques pourront être réalisés sur place. Les deux médecins qui exerceront en alternance pourront également solliciter l’avis des spécialistes présents à la clinique. 

Victime de son succès

Le projet semble déjà victime de son succès avant même son ouverture. De nombreux patients ont déjà tenté d’appeler la clinique pour prendre rendez-vous. 

Dès que l’on va ouvrir, on sait déjà que l’on sera plein. Nous n’avons pas besoin de publicité. On ouvre le 2 décembre et le standard est déjà engorgé.
- Franck Mottin, directeur de la clinique de Montargis

Dans un premier temps, le cabinet ne pourra prendre en charge que 30 à 40 patients par jour. À l’avenir, la clinique et la municipalité espèrent l’ouverture d’un deuxième cabinet comme celui-ci avec deux médecins supplémentaires. 

Sur le même sujet

Les + Lus