• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Montargis : les gilets jaunes accusés d'avoir muré le centre des impôts veulent expliquer leur geste devant la justice

© F3 Centre-Val de Loire
© F3 Centre-Val de Loire

Le procès des neuf gilets jaunes accusés d'avoir muré le centre des impôts de Montargis dans le Loiret, aura lieu mercredi 3 avril devant le tribunal correctionnel. Selon leur avocat, ils sont désireux d'expliquer leur geste

Par Elsa Cadier

Neuf gilets jaunes seront jugés par le tribunal correctionnel de Montargis dans le Loiret mercredi 3 avril. Ils sont accusés d'avoir muré l’entrée du centre des impôts de Montargis. Dans la nuit du 28 au 29 novembre 2018, onze gilets jaunes ont été interpellés et placés en garde à vue. Parmi eux se trouvait Côme Dunis, le très médiatique gilet jaune montargois et ancien candidat sur la liste RIC aux élections européennes.
 

Un geste à dimension symbolique

Leurs avocats Vincent Brengarth et William Bourdon estiment que les prévenus ne méritaient pas de passer devant le tribunal correctionnel : "Nous pensons que leur place n'est pas devant le tribunal correctionnel, mais plutôt devant le tribunal de police. Le préjudice est néant. C'était un acte symbolique, éphémère qui s'inscrivait dans leur logique de manifestation et il n'y avait de leur part aucune volonté de violence". 

Selon maître Bourdon, tous sont désireux d'expliquer leur geste devant le tribunal. 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Jean-Dominique Bosq - Directeur des Opérations des Parfums Christian Dior

Les + Lus