Nicolas Jamois, restaurateur de plaques de clocher

Publié le Mis à jour le
Écrit par Ch.L

Ancêtres des bornes kilométriques, on les appelle les plaques de cochers. Elles sont placées sur les façades des maisons à des endroits stratégiques et vous n'y faites sûrement pas attention lorsque vous prenez la route. Nicolas Jamois dans le Loiret a décidé de leur donner une seconde vie.

Certaines ont plus d'un siècle, elles ont connu les routes impériales puis les nationales. Ce sont les plaques de cochers. L'origine de ses panneaux indicateurs remonte à 1835 afin d'éviter aux voyageurs de s'égarer et d'épargner des kilomètres inutiles aux chevaux.

Nicolas Jamois a décidé de les restaurer bénévolement pour leur donner une seconde vie. Chauffeur de bus dans le Loiret, il les côtoie tous les jours sur la route. Le temps les a détériorées alors ce passionné est à leur chevet…. Pour chaque plaque, il faut compter une dizaine d'heures de travail. 

vidéo : reportage à Courcy-aux-Loges (Loiret) où le conseil municipal a décidé de confier à Nicolas Jamois la restauration de six plaques de cochers. 
Intervenants : Nicolas Jamois, Restaurateur (bénévole) de plaques de clochers et  Patrick Guérinet Maire (SE) de Givraines.