Orléans (Loiret) : le passage aux 70km/h sur la tangentielle ne fait pas l'unanimité

Depuis le 2 novembre, la vitesse autorisée est abaissée à 70 km/h sur le tronçon Nord-ouest de la tangentielle à Orléans, entre Saint Jean-de-la-Ruelle et Saint Jean-de-Braye. Le conseil départemental du Loiret a lancé une expérimentation pour fluidifier le trafic. Elle ne fait pas l'unanimité.

© F3 CVDL
70 km/h au lieu de 90 km/h, les véhicules doivent désormais rouler moins vite sur un tronçon de la « tangentielle » long seulement de 4,5 km, entre Saint Jean de la Ruelle et Saint Jean-de-Braye.

Si certains automobilistes estiment l’abaissement de la vitesse « dangereuse » ou « incompréhensible », des riverains eux s’en félicitent. (voir dans la vidéo ci-dessous).

La pétition mise en ligne contre la mesure recueille, elle, chaque jour plus de signatures, plus de 3 000 en moins d’une semaine.  

Fluidifier le trafic

En réduisant la vitesse, le département du Loiret espère diminuer la pollution sonore et atmosphérique sur cette partie de la tangentielle (RD2060), empruntée par au moins 50 000 véhicules/jour. 

L'objectif principal reste de fluidifier le trafic. « Comme l’a démontré le passage aux 70km/h sur le périphérique parisien, l’abaissement de la vitesse a permis un gain de 10% à 13% sur le temps de parcours. La circulation est mieux régulée. Il n’y a plus de phénomène d’accélération puis d’arrêt » explique Alain Touchard du Conseil départemental.   

« Rouler moins vite, c'est aussi la probabilité qu’il y ait moins d'accidents sur cette voie urbaine » assure Florian Marcon, chargé de la Prévention routière en Centre-Val de Loire.

Le département du Loiret se donne plusieurs mois pour tester l'efficacité du passage à 70km/h.
 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports urbains transports pollution environnement