• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

“Le bon projet mais pas le bon candidat”, les confessions de Serge Grouard sur François Fillon

Serge Grouard / © DR
Serge Grouard / © DR

L'ancien maire d'Orléans, Serge Grouard, vient de publier un livre racontant ses 25 ans de vie politique. Un chapitre revient sur la campagne de François Fillon dont il était un pilier. Une campagne qui lui laisse aujourd'hui un goût amer.

Par France 3 Centre-Val de Loire

En ce début d'année 2018, Serge Grouard a du temps. Quelques mois plus tôt, il a perdu son siège de député de Loiret et le candidat qu'il a soutenu à la présidentielle, François Fillon, a été éliminé dès le premier tour, battu par Emmanuel Macron et Marine Le Pen. La Mairie d'Orléans est désormais dirigée par Olivier Carré à qui il a passé le flambeau. Serge Grouard décide de raconter ses 25 ans de vie politique à Anthony Gautier, journaliste et cofondateur du site Apostrophe 45. "Ce que je voulais vous dire" est publié le 18 octobre après plusieurs mois d'échanges.
 

Sur près de 400 pages, Serge Grouard n'en consacre que 25 à François Fillon et la dernière campagne présidentielle. Mais ces 25 pages focalisent aujourd'hui l'attention. De fait, les mots de l'ancien Maire d'Orléans sont particulièrement durs à l'attention du candidat de la droite à la dernière élection présidentielle. 

Un seul chapitre est consacré aux coulisses de la campagne: "François Fillon, la désillusion". Sur ces pages, Serge Grouard, qui est chargé du projet du candidat, raconte le désintérêt de François Fillon. Il lui reproche un engagement solitaire, sans aucune attention pour l'entourage.

"En fait je me suis toujours demandé s'il avait de la considération pour ses proches ou s'il les utilisait pour les besoins de la cause". 


Serge Grouard évoque aussi l'aveuglement du candidat qui finira par entraîner tous ses fidèles dans sa chute. Y compris lui-même. À la suite des révélations sur le "Pénélopegate", il décrit un QG déserté.
 

"Je ne comprends pas comment il est possible de ne pas avoir anticipé les révélations du Canard Enchainé. Je n'ai pas d'amertume mais de la déception parce que nous avions une opportunité formidable de redresser le pays. Nous avions le bon projet mais ce n'était simplement pas le bon candidat".


Enfin, le passage qui retient particulièrement l'attention concerne le livre de François Fillon "Vaincre le totalitarisme islamique". Serge Grouard raconte ce moment où il l'interpelle pour qu'il s'exprime sur la question de la sécurité alors que la France a été frappée quelques mois plus tôt par des attentats. L'ancien maire d'Orléans lui propose d'écrire le manuscrit. Il le lui remettra le 14 août. Et découvre "son" livre le jour où François Fillon le publie avec cette dédicace: "À Serge qui se reconnaîtra dans ses propos". 










 

Sur le même sujet

Saran : le centre pénitentiaire ouvert à nouveau

Les + Lus