• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Cagnotte Leetchi : le football universitaire d’Orléans écœuré par le succès de la récolte de fond du boxeur de gendarme

Un tweet pour s'interroger sur le sens sportifs et éthique des 2 cagnottes
Un tweet pour s'interroger sur le sens sportifs et éthique des 2 cagnottes

Défendre les couleurs de la France sur un terrain de football mobilise moins que de boxer un gendarme... C'est l'amer constat de l'équipe universitaire de football d'Orléans qui peine à réunir les fonds pour se rendre au championnats d'Europe à Madrid.

Par Nathanael Lemaire

L'équipe de football de la filière sports de l'Université d'Orléans a décroché le titre de champion de France en mai dernier. Avec ce titre, les étudiants sont qualifiés pour représenter la France au championnat du monde de Madrid au mois de juillet. Seulement, un tel déplacement coûte cher pour une équipe universitaire.

Pour emmener toute l'équipe, soit 18 personnes, le budget est évalué à plus de 20.000 euros.
Afin de réunir cette somme et donc représenter la France au Championnat du Monde de football Universitaire, ils se lancent dans la création d'une cagnotte Leetchi, comme pour le boxeur Christophe Dettinger qui a agressé un gendarme lors d'une manifestation de gilets jaunes.

Quand l'ancien professionnel de la boxe suscite en quelques jours 120.000 euros après avoir boxé un gendarme avec peu de fair-play sportif, nos étudiants en STAPS d'Orléans ont réunis depuis juin juste 500 euros...
 
Une différence de fonds récoltés qui remet sérieusement en cause l'éthique sportive dans l'engouement des donateurs et interroge les jeunes footballeurs en formation.
 
Une polémique mesurée qui pourrait bien ramener les fonds vers une pratique sportive plus éthique

Sur le même sujet

Interview de l'entraineur de Saint-Pryvé/Saint-Hilaire

Les + Lus