• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Coupe du monde de sabre dames : l'Orléanaise Manon Brunet remet son titre en jeu au Zénith

© FFE/Augusto Bizzi
© FFE/Augusto Bizzi

La 20e coupe du monde de sabre dames a débuté ce vendredi. Les épreuves individuelles se poursuivent samedi 28 octobre avec dans le carré final l'Orléanaise Manon Brunet qui remet son titre en jeu au Zénith à partir de 18h30

Par Elsa Cadier



Première étape de la coupe du monde de sabre dames à Orléans, 20e édition

La 20e coupe du monde de sabre dames et première manche du circuit mondial, organisée à Orléans (Loiret) par le Cercle d'Escrime Orléanais a débuté ce vendredi par l'épreuve individuelle. Elle se prolongera jusqu'au lundi 29 (par équipe). 

Parmi les 175 meilleures sabreuses du monde présentes, huit d'entre elles se sont qualifiées pour les quarts de finale qui se dérouleront au Zénith d'Orléans à partir de 18h30. L'Orléanaise Manon Brunet remettra son titre en jeu face à Malgorzata Kozaczuk (Pol), Loreta Gulotta (Ita), Bianca Pascu (Rou), Caroline Queroli (Fra), Irene Vecchi (Ita), Rossella Gregorio (Ita) et Anna Marton (Hun).

Ce contenu n'est plus disponible

L'Orléanaise Cécilia Berder, récente médaillée de bronze en individuel, échoue elle pour la troisième fois aux pieds du Zénith après sa défaite en 8e de finale. 

Les autres Orléanaises Margaux Gimalac (championne de France junior 2016, médaille de bronze par équipe aux Universiades) et Laura Réguigne (championne de France N1 par équipe en 2014, 2015, 2016, 2017) n'ont pas atteind, elles, les 32e de finale. 

Pour suivre la coupe du monde en direct :
www.evenementsescrime-ffe.fr


Les épreuves par équipe dimanche 29 octobre

L’équipe de France, vice championne d'Europe par équipe cet été pour la quatrième fois consécutive, sera parmi les prétendantes au titre, aussi bien en individuel qu'en équipe. Les Françaises, actuellement 3e au classement mondial par équipe derrière l’Italie et la Corée, et devant la Russie, auront à cœur de montrer qu'on peut compter sur elles pendant la nouvelle olympiade. Avec Charlotte Lembach (Strasbourg) et Caroline Quéroli, en l’absence de Sarah Balzer, blessée, les deux Orléanaises Manon Brunet et Cécilia Berder, titulaires de l'équipe ont bien l'intention d'étoffer leur palmarès déjà brillant (Manon Brunet, vice championne du monde junior en 2015 et en 2016, 4ème du classement mondial senior. Cécilia Berder, médaillée mondiale en 2015 à Moscou et 2017 à Leipzig, championne de France N1 en 2008, 2013, 2014 et 2015, et actuellement 2e du classement mondial senior).



A lire aussi

Sur le même sujet

Indre-et-Loire : un Rabelais de poche aux enchères le 16 juin

Les + Lus