• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Double incendie de bus TAO à La Chapelle Saint Mesmin : la piste criminelle écartée et retour à la normale du trafic

© alexandredolo
© alexandredolo

L'exploitant des bus de la métropole d'Orléans affirme aujourd'hui que les deux incendies de bus consécutifs à La Chapelle Saint Mesmin sont d'origine accidentelle. Des incendies qui ont sérieusement perturbé le trafic des bus le temps des investigations.

Par Nathanael Lemaire

Dans le doute et l'incertitude, l'entreprise Kéolis avait choisi d'immobiliser et d'expertiser ses bus après deux incendies consécutifs de ses véhicules à La Chapelle Saint Mesmin.
En octobre, en deux jours, sur la ligne 2, ces accidents avaient suscité beaucoup d'interrogation.
Depuis les experts ont étudier les véhicules calcinés et on pu ainsi écarter l'origine criminelle des incendies.
En attendant, les conclusions définitives des expertises, Kéolis, par la voix de son directeur, présente la thèse de deux incidents d'origines différentes.
Le premier bus aurait brûlé le 17 octobre suite à une fuite de gaz-oil dans le compartiment moteur.
Le second bus a pris feu le 18 octobre après une avarie au niveau d'un pneu du troisième essieu. Le feu s'est communiqué ensuite à un soufflet en plastique situé sous le véhicule provocant l'embrasement de l'ensemble.
Après vérification et entretien, les 40 bus similaires ont réintégré le parc des véhicules roulants sur le réseau. Une remise en circulation qui devrait mettre fin aux perturbations.

Sur le même sujet

Indre-et-Loire : un Rabelais de poche aux enchères le 16 juin

Les + Lus