• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Les migrants de Saint-Paul, à Orléans s'inquiètent : « L’hiver approche et nous n’avons pas un abri »

© France 3 Centre-VDL
© France 3 Centre-VDL

Installés sous le porche de la rue du cloître-Saint-Paul, dans le centre-ville d’Orléans, une vingtaine de migrants et de SDF craignent l’arrivée du froid. La mairie d’Orléans a lancé une action en justice pour faire évacuer le camp. 

Par Stefano Lorusso Salvatore

Niché entre une couette et un matelas, Mamadou cherche un petit rayon de soleil pour se réchauffer. Depuis août, lorsqu’il a quitté Paris pour venir à Orléans, il vit à la rue avec une vingtaine de migrants en procédure de droit d’asile et quelques SDF.

La nuit a été froide, les trois couvertures dont il dispose n’ont pas été suffisantes pour le protéger. "Nous ne souhaitons que d’être mis à l’abri et de suivre tranquillement nos procédures administratives", explique Mamadou, avant de partir chercher de la nourriture. "Nous ne survivons que grâce aux aides des personnes de bonne volonté", poursuit avec amertume le Guinéen.

"Cette situation est insupportable. Est-il possible que la Préfecture ne trouve pas d’hébergement pour vingt personnes ?", s’interroge Annick Berneau, présidente de l’association Au cœur de rue, qui l’évolution de la situation depuis le début cet été.

La mairie d’Orléans a lancé une action judiciaire. Le 16 novembre, le TGI tranchera sur l’évacuation du camp. "Mais personne ne sait encore où seront relogées ces personnes", conclut Annick Berneau.

Regarder le reportage de Stefano Lorusso Salvatore

A lire aussi

Sur le même sujet

Sécurité et effectif policier sur Tours

Les + Lus