Orléans : l'art contemporain comme lèche-vitrine avant la biennale d'architecture

© France 3 Centre-Val de Loire
© France 3 Centre-Val de Loire

La Borne est un mobilier itinérant qui expose des œuvres d'art que l'on admire de l'extérieur. Elle prend ses quartiers à Orléans ce vendredi 1er septembre, pendant deux mois, à l'occasion de la biennale d'architecture organisée en ville.

Par Flora Battesti

Un container vitré - La Borne - a fait son apparition dans les rues d'Orléans depuis lundi. Cet objet de curiosité va abriter en son sein des œuvres d'art du Fond Régional d'Art Contemporain (FRAC) à l'occasion de la biennale d'architecture qui sera organisée le 13 octobre. Chose insolite, le public ne peut pas entrer dans la structure. Il pourra simplement l'observer à travers la vitrine, comme s'il faisait du lèche-vitrine.

"Exceptionnellement, La Borne gardera la même proposition artistique pendant deux mois", explique Sébastien Pons, membre du collectif d'artistes POCTB à l'origine de cette initiative. En effet, "elle est là pour donner un avant-goût de la biennale."

La rencontre du public avec l'art contemporain

La Borne existe depuis maintenant 9 ans et se déplace tous les deux mois dans différentes villes de la région Centre-Val de Loire. Le but est de mettre en contact l’art contemporain et le grand public. "En temps normal, la proposition artistique change tous les mois", détaille Sébastien Pons.

Les artistes du collectif POCTB - pays où le ciel est bleu - n'intègrent pas leurs œuvres dans La Borne. "Chaque année, nous faisons un appel d'offres au niveau national et nous sélectionnons 10 dossiers d'artistes que nous allons exposer tour à tour dans La Borne." La démarche est de diffuser l'art contemporain, avant tout.

La première biennale d'architecture à Orléans

C'est le FRAC de la région Centre-Val de Loire qui a sollicité la présence de la Borne à l'occasion de la première biennale d'architecture qui aura lieu à Orléans. Elle aura pour thème "Marcher dans le rêve d'un autre" et se déclinera dans 8 lieux différents de la ville. "La Borne est le premier endroit qui réinterprète l'idée d'un musée car c'est un musée mobile, transportable, qui peut être installé n'importe où et qui peut accueillir n'importe quel type d'œuvre d'art", indique Abdelkader Damani. Posté dans la rue passante des Halles, c'est un lieu parfait pour interpeller les promeneurs.


Orléans : l'art contemporain comme lèche-vitrine avant la biennale d'architecture

 

Sur le même sujet

Les miss régionales de passage à Châteauroux

Près de chez vous

Les + Lus