Orléans : bientôt une appli thérapeutique pour aider les personnes obèses à gérer les crises alimentaires

L'équipe de Fedmind est installée au LAB'O d'Orléans, l'incubateur de startups / © © Benoît Bruère / France 3 CVDL
L'équipe de Fedmind est installée au LAB'O d'Orléans, l'incubateur de startups / © © Benoît Bruère / France 3 CVDL

Ce sera la première plateforme d'éducation thérapeutique consacrée à l'obésité. Une application créer à Orléans pour perdre du poids mais aussi pour accompagner psychologiquement les personnes en surcharge pondérale. Une application qui intéresse de près le Ministère de la Santé.

Par Benoit Bruere

Une appli contre les "craquages"

Leurs fous-rires et leur bonne humeur s'entendent du bout du couloir du LAB'O, l'incubateur de startups numériques à Orléans. L'équipe de Fedmind, basée au 2e étage du bâtiment, a de quoi être joyeuse. La plateforme numérique qu'elle a créé a tapé dans l'œil de la Ministre de la Santé, Agnès Buzin, et des deux plus importantes mutuelles de France (Les citer). Cette application d'éducation thérapeutique de l'obésité a pour vocation d'aider ses utilisateurs à gérer leurs crises alimentaires. Si la compulsion alimentaire est trop forte, que l'utilisateur est sur le point de craquer, il lui suffira de se connecter pour être soutenu moralement en bénéficiant d'exercices de motivation. Et le plus de cette appli, c'est que contrairement à d'autres outils similaires, il sera aussi possible de participer à des groupes de soutien, d'obtenir des conseils alimentaires et sportifs ou encore d'utiliser la fonction "SOS craquage".

"L'Intelligence Artificielle d'Urgence (I.A.U) entièrement automatisée, en ligne, 7 jours sur 7, a pour vocation de vous aider quand vous êtes en prise à des troubles du Comportement Alimentaire, de type boulimie ou hyperphagie (Manger sans faim, plus que nécessaire, ne pas ressentir de sensation de satiété). Grâce à des exercices psychologiques concrets, SOS craquage vous aide à passer la crise du moment", précise Maïwenn Janovet, la fondatrice de la plateforme. 

Voir cette publication sur Instagram

Il y a quelques années en arrière, j'ai pesé près de 130 kilos. Ma vie était sans dessus-dessous, je me détestais, je ne voulais même plus sortir de chez moi. Pourtant j'avais la tête pleine de rêves et l'envie de m'en sortir mais je ne parvenais pas à trouver la force, à croire en moi, à m'aimer. J'ai frappé à de nombreuses portes mais je n'ai pas trouvé ce que je cherchais. Les spécialistes me conseillaient de faire du sport, de manger mieux, moins... tout cela je le savais, ces conseils pourtant pertinents ne suffisaient pas. J'avais besoin de plus. De motivation, de soutien... J'ai alors entrepris un énorme travail sur moi-même. Prendre confiance en soi, se forcer, s'aimer, comprendre, travailler son mental. Autant de choses que l'on oublie dans un régime. Travailler sur la cause plutôt que seulement sur les conséquences. Après ce travail j'ai commencé à perdre du poids... beaucoup... Mais pas seulement... J'ai repris toute ma vie en main ! J'ai repris mes études, un travail, j'ai tenté de nouvelles expériences. Musique, théâtre, concours de beauté, arts martiaux, pompier volontaire !!! Professionnellement j'ai gravi les échelons jusqu'à devenir cadre de direction dans une entreprise prometteuse de recherche sur les maladies métaboliques. Des choses que je n'aurais même pas pu imaginer faire en rêve quelques années plus tôt ! J'ai compris alors que la clé pour une perte de poids réussie est dans l'esprit. Tout se joue d'abord dans la tête ! Avec cette certitude j'ai monté l'association Obèses Anonymes. Ce lieu m'a permise d'explorer cette piste... aujourd'hui j'ai développé une méthode proche du travail que j'ai mené sur moi-même et avec les membres de l'association . La méthode FEDMIND. 💪💪💪 #sportaddict #fitgirl #weightlossjourney #regimeuse #pertedepoids #extremeweightloss #fatloss #avantapres #femmeentrepreuneure #fedmind #govegan #mangersain #beforeafter #bienmanger #bodytransformation #motivationpourmaigrir #mincir #maigrirensemble #maigrir #motivation #45kilosperdus #coachingminceur Crédits photo : @manuofzivendee @mickaeltollemer

Une publication partagée par Maïwen J. (@mywhenn) le

La fondatrice, Maïwen Jonivet, ancienne obèse

Avec l'utilisation de questionnaires médicaux validés scientifiquement, le développement de cette intelligence artificielle permettra, selon la fondatrice, de poser un premier diagnostic afin d'orienter l'utilisateur vers le professionnel de santé le plus proche et lep lus qualifié. Maïwen Jonivet qui a elle-même connu l'obésité, s'est servi de sa propre expérience afin d'identifier les besoins d'une personne emproi à des compulsions alimentaires mais aussi et qui doit supporter le regard des autres. Dans son équipe, elle n'est pas la seule a avoir connu des problèmes alimentaires. D'autres anciens obèses ou personnes encore en surpoids aujourd'hui l'accompagnent dans ce projet, qui leur permet également de mieux accepter leur propre situation. 
 

Avant j'avais peur, j'avais honte

"Créer du contenu pédagogique pour faciliter et accepter sa vie en étant "rond", cela a du sens. J'étais moi-même en grande souffrance par rapport à mon obésité. J'avais besoin d'une oreille attentive et je ne l'aie jamais véritablement trouvée. Aujourd'hui, travailler pour cette application m'aide à accepter mon poids mais surtout je peux parler librement sans avoir l'impression d'être jugée", confie Nina Lahaeye, la conceptrice pédagogique.  "Avant j'avais peur, j'avais honte de dire que j'étais grosse mais en fait je sais aujourd'hui que c'est une maladie. Et ce n'est pas une fatalité, je me suis pris en mains en faisant du sport, en étant attentif sur la nutrition mais surtout en ayant une grande force mentale."

L'application, disponible en 2020

Deux mutuelles ont déjà pris les devants pour s'associer à Fedmind. L'application sera disponible courant 2020. Pour les particuliers en revanche, il faudra patienter puisqu'elle sera lancée en 2021 sur les plateformes de télécharmgement. En attendant, il est déjà possible de s'inscrire et de participer à des groupes de paroles. Maïwenn Jonivet et Nina Lahaeye, qui ont "une idée par jour", ont monté il y a plusieurs mois des groupes de paroles au sein du CHR d'Orléans La Source, au sein de l'unité Transversale d'Education Thérapeutique du Patient. Des séances pour discuter, échanger sur les difficultés quotidiennes liées au surpoids. Gratuites, elles sont accessibles sur inscriptions (https://www.obesesanonymes.fr/). Et ce n'est pas tout, pour aider les "ronds" à accepter leur condition mais aussi pour pour promouvoir leur appli, elles ont produit un court métrage Grosse, réalisé par Maxime Ginolin. Un film touchant et émouvant.


Pour Alexandre Tiller, le responsable communication qui a atteint 127 kilos, sa vie a changé lorsque Maïwen Jonivet lui a présenté le projet. "Quand on voit ce qu'il y a sur le marché...cette approche psycho-sociale basée sur le mental et la motivation, c'est une première". Moi, j'ai tout essayé avant de me faire opérer avec la pose d'un by-pass (un court-circuit gastrique). C'est beaucoup trop traumatisant." Il faut dire que l'opération réalisée en Tunisie s'est compliquée. Après plusieurs infections et une année éprouvante, Alexandre l'avoue "Je n'aurai pas fait cette opération si j'avais connu Fedmind avant".

Sur le même sujet

Les + Lus