Orléans : le festival Cannes 1939, en difficulté financière, lance un appel aux dons

Illustration. / © PHOTOPQR/REPUBLIQUE DU CENTRE/MAXPPP
Illustration. / © PHOTOPQR/REPUBLIQUE DU CENTRE/MAXPPP

Malgré un vrai succès en novembre dernier, le festival de cinéma Cannes 1939 est aujourd'hui en difficulté financière. Pour que cette première édition soit à la hauteur des attentes, le budget a été dépassé de 50 000 euros. Un appel aux dons a été lancé pour combler le déficit. 

Par France 3 Centre-Val de Loire

Empêché par la Seconde Guerre Mondiale mais rejoué du 12 au 17 novembre à Orléans, le festival de Cannes 1939 a connu un franc succès, avec un peu plus de 5000 festivaliers qui se sont pressés dans les salles obscures. 
 

Mais presque victime de son succès, le festival cinéphile accuse aujourd'hui un déficit de 50 000 euros, soit 10% de son budget total. "Face à la fréquentation inattendue enregistrée le premier jour et la participation de conférenciers et historiens du cinéma que nous n'espérions pas non plus en si grand nombre, nous avons dû prendre la responsabilité de dépasser notre budget", explique le Cercle Jean Zay - association à l'origine de la création de ce festival - et l'équipe d'organisation dans un communiqué. 


Une défiscalisation de 66% sur les dons au Cercle Jean Zay

L'association organise donc un appel aux dons pour parvenir à combler ce déficit. "Qu’elle soit venue au festival ou pas, chaque personne peut donner. Ce don est défiscalisé à hauteur de 66%. Donc par exemple, pour quelqu’un qui donne 100 euros, cela lui coûtera 34 euros en définitive", explique Anthony Gauthier, médiateur culturel de Cannes 1939.

Pour l'heure, 8000 euros, sur 50 000 ont déjà été récoltés par le festival. "Tous les jours, on reçoit des cartes postales, des lettres accompagnées de chèques. Donc c’est très encourageant, c’est très touchant", se réjouit Anthony Gauthier. 
 

Des produits dérivés sont également disponibles à l'office du tourisme d'Orléans. Une partie de leur prix d'achat est reversé à l'organisation de Cannes 39. "Il y a toujours des gens qui sont intéressés pour se remémorer les souvenirs du festival, donc ils viennent acheter des petites choses pour offrir ou même pour eux. Si ça peut aider le festival à se remettre sur les rails, on est toujours là !", sourit Mathilde Lenoir, conseillère à l'office du tourisme.  


Une affluence qui a dépassé les attentes

Malgré un appel à la générosité des donateurs, la fille de Jean Zay, Hélène Mouchard-Zay, à l'origine de cet événement cinématographique, ne regrette pas d'avoir organisé ce festival : "On n'est jamais très content de faire appel à nouveau à la générosité des gens mais le festival a dépassé largement les espérances qu’on pouvait avoir. Elles étaient pourtant fortes, car on était convaincu que c’était une très belle idée. D’autant plus qu’on a tenu à ce qu’il y ait la gratuité pour tous les scolaires, pour respecter l’esprit de Jean Zay". 
 

Pour donner, vous pouvez vous rendre à l'office de tourisme d'Orléans ou sur le site du festival
 

A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

Les + Lus