• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Orléans : un fugitif sort d'un restaurant pour fumer, les gendarmes l'interpellent aussitôt

Retour à la case prison pour l'évadé, qui s'était réfugié en périphérie d'Orléans. Photo d'illustration / © LOIC VENANCE / AFP
Retour à la case prison pour l'évadé, qui s'était réfugié en périphérie d'Orléans. Photo d'illustration / © LOIC VENANCE / AFP

A Saran, les gendarmes ont profité de la "pause cigarette" d'un fugitif pour lui mettre la main dessus. Recherché après son évasion d'une prison de l'Aisne, l'homme se cachait en périphérie d'Orléans.

Par Bertrand Mallen

On ne parlera jamais assez des risques liés au tabac. Pour ce fugitif, en tout cas, la pause cigarette qu'il s'est autorisé lors d'une soirée au restaurant a vu ses rêves de liberté partir en fumée.

A l'automne dernier, l'homme, incarcéré à Laon, dans l'Aisne, suite à des vols, se voit accorder une autorisation de sortir. Mais lorsqu'il ne réintègre pas le centre détention, le parquet local émet un mandat de recherche le 18 décembre. L'évadé, qui se sait recherché, décide de se mettre à l'abri dans le Loiret.

Interpellé pendant sa pause clope

Le détenu en fuite finit cependant par être localisé en périphérie d'Orléans. Le soir du 30 avril, il se rend avec sa compagne et deux autres couples dans un restaurant de Saran. Dans la soirée, il sort, seul, sur le parking pour fumer une cigarette. Mauvaise idée : les gendarmes, qui surveillent l'endroit de près, en profitent pour l'interpeller.

Placé en garde à vue, le fugitif est réintégré au centre de détention de Laon, où il attend d'être jugé pour évasion. Il va sans dire que son retour en prison a dû faire un tabac.

A lire aussi

Sur le même sujet

Le doublement du pont de Jargeau fait toujours débat

Les + Lus