PHOTOS. Le plus vieil autorail de France sera au départ de la gare des Aubrais le 21 mai

Publié le Mis à jour le
Écrit par Cécile Mette

Le train X 2403 au départ de la gare de Fleury-les-Aubrais partira voie 1 en direction de La Rochelle ce samedi 21 mai. Il desservira les communes de Bressuire, La Roche-sur-Yon ou encore les Sables d'Olonne.

Cet autorail aussi appelé le Gentiane Express prendra son départ à 9h05 pétantes. Objectif : être à 17h à la gare de La Rochelle. Une journée placée sous le signe des années 50 ! En effet, il fêtera ses 70 ans en octobre. Resté dans son jus, on peut retrouver dans la rame, des publicités de l'époque, des sièges en cuir... Classé monument historique, il empruntera les lignes secondaires en s'arrêtant à la gare de Saint-Pierre des Corps. Après avoir passé l'hiver au chaud dans les atelier DHR de Saint-Denis de l'Hôtel (Loiret), le voilà fin prêt pour reprendre la route.

  • Qu'est-ce qui a été fait ?

Des travaux de chaudronnerie ont été effectués, principalement de la remise en état de zones corrodées et abimées par le temps. Leur objectif étant d'avoir une surface et un acier les plus "sains" possible avant de passer en peinture.

S'en sont suivis l'application d’un enduit et le ponçage complet de l'extérieur de l'autorail. Enfin, le voile de peinture en deux parties ainsi que la réfection complète du marquage.

Pour la petite histoire

L'histoire de ces autorails remonte à la seconde guerre mondiale. Les chemins de fer français lancent un plan de commande de matériels neufs. L'objectif est simple : lancer un programme d'autorails circulant sur les lignes de campagne.

En 1947 arrivent les premiers engins désignés X 2401 à 2430. Célèbres en Auvergne, certains les reconnaitront grâce à leurs couleurs rouge et crème permettant de se distinguer dans les champs de blé.

En 1998, le X 2403 a été racheté par un particulier. Les autres ont été tout bonnement retirés du service SNCF. Il est alors utilisé sur la ligne touristique Bort-Lugarde exploitée par les Chemins de Fer de la Haute-Auvergne. Il transporte des dizaines de milliers de touristes sur les hauts-plateaux cantaliens jusqu'en 2007.

À cette date, les Chemins de Fer de la Haute-Auvergne décident de le racheter et de le restaurer. Après plus d'un an de travaux, il reprend du service lors de tournages de films, d'expositions, etc. C'est à ce jour le plus vieil autorail de France. Son premier passage dans la région Centre-Val de Loire se fait en 2013 en gare de Saint-Pierre-des-Corps pour un essai à 120km/h. Saint-Amand, Bourges et Tours l'ont vu passer à plusieurs reprises. Après plus de 13 ans de parcours et avec 73 766km au compteur, il repart pour de nouvelles aventures !