Portrait d’une franchise : Le restaurant Big Fernand à Orléans dirigé par Stéphan Labasse

Le Burger à la cote en France, Stéphan Labasse l'a bien compris en se lançant dans la création d'une franchise. / © Arnaud Moreau
Le Burger à la cote en France, Stéphan Labasse l'a bien compris en se lançant dans la création d'une franchise. / © Arnaud Moreau

Développer une enseigne de restauration dans une ville n’est pas toujours simple. Stephan Labasse a pourtant tenté ce pari en développant un restaurant Big Fernand à Orléans. Le marché du burger est en pleine expansion.

Par Arnaud Moreau


Tout quitter, changer de vie, Stéphan Labasse connait. Après avoir travaillé dans la téléphonie, ce chef d’entreprise dans l’âme a décidé de devenir franchisé. Il a donc décidé de développer un premier restaurant de sushis sur Bourges. Convaincu par cette entrée en matière il a lancé d’autres projets. Le dernier en date : ouvrir un restaurant de burger à Orléans, en mai dernier. « Ouvrir une franchise est un pari. Il faut prendre des risques, mais on bénéficie de tout le savoir-faire de la marque »

Stéphan Labasse s'est basé sur des tendances,, a fait une étude de marché, repéré soigneusement le lieu où il allait implanter son restaurant. Les défis du genre ne manquent pas dans la restauration. Il a repéré une rue piétonne, dans le centre-ville d’Orléans. Avec ses 18 employés, il sert des repas sur place ou à emporter. Stéphan s’occupe de toute la partie administrative et de la communication, il n’hésite pas non plus à enfiler le tablier. Il aborde les clients, les conseille « Ce sont des grosses journées mais elles sont agréables. Il n’y a pas de monotonie en restauration, aucun jour ne ressemble à un autre »

Pour l'ouverture de la franchise, 18 salariés ont été recrutés / © Arnaud Moreau
Pour l'ouverture de la franchise, 18 salariés ont été recrutés / © Arnaud Moreau

Le franchisé va bientôt développer une autre activité pour son restaurant : la livraison, devenue incontournable dans les grandes villes. Mais pour les burgers comme les restaurants, l’appétit vient en mangeant. « Vous voulez savoir si je vais ouvrir un autre restaurant du même genre dans la région ? Je ne peut pas vous répondre »
Les bons débuts du restaurant et le sourire du patron en disent long, heureusement.



Sur le même sujet

Florian Truchot, vise le plus haut niveau international en natation

Près de chez vous

Les + Lus