• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

“Orléans” : le roman de Yann Moix sur son enfance difficile sort mercredi

Le nouveau roman de Yann Moix sort mercredi 21 août. / © MAXPPP
Le nouveau roman de Yann Moix sort mercredi 21 août. / © MAXPPP

Yann Moix publie ce mercredi 21 août un roman, Orléans, sur son histoire familiale dans la ville loirétaine, où il accuse ses parents de l'avoir maltraité. Ces derniers réfutent la version des faits de leur fils.

Par Victor Lengronne

Orléans. Voici le titre du nouveau roman de Yann Moix, écrivain français et chroniqueur controversé dans On n'est pas couché sur France 2 de 2015 et 2018. Il sort ce mercredi 21 août auix éditions Grasset.

Moix, qui est né à Nevers en 1968, avant d'arriver à Orléans où il a grandi, y raconte son enfance et son adolescende dans la capitale loirétaine. Une enfance où il dit avoir énormément souffert, notamment du traitement que lui infligeaient ses parents. Il les accuse de l'avoir frappé.
 

Les parents de Yann Moix réfutent en bloc


Dans La République du Centre, José Moix, père de Yann Moix, réfute l'intégralité des faits racontés dans le roman. "Tout ce qui est relaté n'est que pure affabulation", explique le père à La Rep', où il avoue avoir frappé son fils dans les années 1970-1980 : "Yann a tenté de défenestrer son frère du premier étage. Ce jour-là, oui, il a eu la correction qu'il méritait."

Le livre ne devrait pas manquer de susciter de nombreuses réactions. Yann Moix avait confié, par le passé, ne plus vouloir revenir à Orléans.
 

Moix comme Houellebecq ou Nothomb


A la Librairie nouvelle d’Orléans, le livre est présent sur trois présentoirs différents. "On l’a mis dans le meuble des meilleures ventes, les gens venaient pour ce titre", explique Julie Thoreau, de cette boutique où 30 exemplaires avaient été vendus ce jeudi. Des ventes comparables à des ouvrages de Michel Houellebecq ou Amélie Nothomb.

Aux Temps modernes, 12 exemplaires ont été commandés pour Orléans. "Pour les autres livres de Yann Moix, on n'en commandait qu'un seul", avoue Sophie Todescato, qui en a vendu deux pour l'instant.

 


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Manifestation des défenseurs de la cause animale à la Fête de la Sange de Sully-sur-Loire (Loiret)

Les + Lus