Saint-Jean-de-Braye : la “cooperette”, un magasin coopératif

La nouvelle "coperette" de St Jean de Braye (Loiret) s'inspire de la Cooperative La Louve Paris, une boutique solidaire. / © Leon Tanguy pour Maxppp
La nouvelle "coperette" de St Jean de Braye (Loiret) s'inspire de la Cooperative La Louve Paris, une boutique solidaire. / © Leon Tanguy pour Maxppp

À Saint-Jean-de-Braye, une supérette associative a ouvert en novembre, une première en région. La Coopérette est un supermarché qui appartient et est gérée par ses clients. Ici, la cliente du jour est aussi la caissière du lendemain. Comment fonctionne cette structure coopérative et alternative ?

Par Mélanie Trachsler

D’extérieur, cela ressemble à une boutique caritative et pour cause la cooperette partage les locaux avec une ressourcerie. Elle est située au 6-10 pôle ESS de Saint Jean-de-Braye, du “6 au 10” avenue François Rabelais dans le quartier du pont Bordeaux. C'est la mairie qui prête les locaux. Claire a une vingtaine d'années, elle a tout de suite été captivée par l'expérience de participer ce mode de consommation écologique et alternatifs. 



"Des produits frais sans marge"

La boutique appartient à ses adhérents. Claire a choisi de donner 3 heures de son temps par mois à la caisse. Plus loin, je croise une élue de la mairie, qui vient acheter des légumes à des prix défiant toute concurrence, sans marge pour les produits frais et avec 10 pour cent de marge pour les autres.


Un modèle alternatif

Ce modèle révolutionnaire a été inventé à Brooklyn, il y a 40 ans, le Park Slope Food Coop a fait depuis bien des émules. Il existe déjà une trentaine de commerces alternatifs de ce type en France comme la Louve à Paris.


"Consom'acteur"

Gérard pèse ses pommes, achetées chez un producteur de La Chapelle Saint-Mesmin. Il est retraité et vient à la cooperette par militantisme. C’est un consom’acteur. Il souhaite respecter les circuits courts. Il est persuadé que chaque consommateur a la possibilité d’agir."Il faut donner de son temps. On a rien sans rien. On manque un peu d'adhérents, mais ça va venir... rien que pour faire fonctionner, un samedi, il faut 80 personnes. »

"Plus d'adhérents"

Pour l'instant, la Cooperette démarre. Elle n'est ouverte que le samedi. À terme, elle souhaite fonctionner comme un magasin ordinaire mais pour cela, il faudrait avoir plus d'adhérents.
 

 

Sur le même sujet

Les + Lus