• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Dans le Loir-et-Cher, un policier municipal d'Orléans se suicide

Pascal L. était en arrêt maladie depuis 2017. / © MAXPPP
Pascal L. était en arrêt maladie depuis 2017. / © MAXPPP

Un chef de police municipal d'Orléans a été retrouvé mort près de son domicile à Neung-sur-Beuvron, mardi 6 août. Il était en arrêt maladie depuis 2017.

Par Victor Lengronne

Pascal L., 56 ans, a été retrouvé mort par les gendarmes, à proximité de son domicile à Neung-sur-Beuvron (Loir-et-Cher), mardi 6 août, d'après La République du Centre. Selon La Nouvelle République, il a mis fin à ses jours avec une arme à feu qui n'était pas son arme de service.

"C'est une nouvelle qui bouleverse la police municipale d'Orléans. Tout le monde est sous le choc", a réagi Olivier Geffroy, maire-adjoint à la sécurité et à la tranquillité publique d'Orléans, auprès de La République du Centre. Joint par France 3 l'élu décrit Pascal L. comme un "pilier" de la police municipale orléanaise, arrivé dans les années 80. "C'était un spécialiste de l'unité canine, qu'il a créée. Il a continué sur sa lancée en créant l'unité rapide d'assistance et d'intervention canine, une unité d'élite."

Pascal L. était en arrêt de travail depuis 2017. "Il avait pris du recul pour des raisons personnelles. Mais il avait toujours toute sa place parmi les siens et nous espérions son retour", assure le maire-adjoint, toujours à La République du Centre.

Sur le même sujet

Le doublement du pont de Jargeau fait toujours débat

Les + Lus